Les communes flamandes autorisées à fermer leur bibliothèque

12/03/15 à 12:44 - Mise à jour à 12:43

Source: Belga

À partir de l'année prochaine, les communes flamandes ne sont plus obligées de conserver une bibliothèque locale. Le gouvernement flamand leur donne davantage d'autonomie pour dépenser librement leurs ressources.

Les communes flamandes autorisées à fermer leur bibliothèque

© Paul Stainthorp/Flickr

Malgré l'inquiétude exprimée par les bibliothécaires, Luc Martens, le président de l'association des communes et villes de Flandre (VVSG) ne s'attend pas à ce que les bibliothèques ferment. Selon lui, "les bibliothèques et la vie culturelle" sont si enracinées dans notre société que "politiquement il ne serait même pas possible de les supprimer" a-t-il déclaré sur Radio 1.

L'importance des bibliothèques

"Au moins une personne cinq est membre d'une bibliothèque, on ne peut donc pas les négliger". En outre, les administrations locales "ne gèrent pas leurs finances paresseusement" ajoute Martens. Selon lui, elles ne réalisent que trop bien l'importance et la plus-value de bibliothèques et de culture même si davantage de collaboration, par exemple dans les réseaux régionaux de bibliothèques, peut contribuer à limiter les budgets.

Le gouvernement flamand transfère 130 millions d'euros aux communes dont 84 millions sont destinés aux centres culturels et aux bibliothèques. Mais désormais, les communes peuvent décider elles-mêmes à quoi elles consacrent ce budget même si le gouvernement a l'intention de vérifier les bouleversements importants.

Les communes sont donc libres de ne plus instaurer de bibliothèque, mais de construire une piscine ou de refaire leurs routes. Tout comme Luc Martens, le ministre flamand de la Culture Sven Gatz (Open VLD) ne pense pas qu'elles iront jusque-là. "J'ai pleinement confiance en les qualités de gouvernance des communes" déclare-t-il au quotidien de Standaard.

Belga/RR/TE/CB

Nos partenaires