Le sp.a exclut un élu d'origine turque, fervent partisan d'Erdogan

26/08/16 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Belga

Le sp.a a exclu vendredi de ses rangs un conseiller provincial d'origine turque, Ahmet Koç, à la suite des ses déclarations sur le putsch manqué en Turquie.

Le sp.a exclut un élu d'origine turque, fervent partisan d'Erdogan

Ahmet Koç. © Belga

"Allah, protège-nous des traîtres à la patrie. Soulevez-vous, unissez-vous, ne leur laissez aucune chance", avait lancé sur twitter M. Koç, vice-président du conseil provincial du Limbourg et ex-collaborateur au cabinet de Johan Vande Lanotte.

L'homme aurait également été impliqué dans les incidents survenus à Beringen, à proximité d'un centre proche du mouvement de Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'être à l'origine du coup d'Etat. L'intéressé démentait toutefois la rumeur.

Le mandataire était soutenu au sein de son parti. Une dizaine de membres du sp.a, d'origine turque, ont plaidé sa cause auprès du président John Crombez et certains ont même menacé de démissionner si M. Koç était exclu.

Le parti socialiste flamand a pourtant décidé de le chasser de ses rangs. Il a invoqué des prises de position publiques contraires à ses valeurs et à ses statuts. "Un mandataire politique a une fonction d'exemple, il doit réunir les gens, respecter et porter les valeurs démocratiques", a indiqué le sp.a avant de constater que M. Koç ne respectait plus les obligations liées à son mandat depuis plusieurs années.

Nos partenaires