"Le PS ose-t-il inviter des laïques juifs dans ses sections ?"

03/04/15 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Le Vif/l'express

"Le PS a besoin d'une redéfinition de son image", juge Freddy Thielemans, l'ex-bourgmestre de Bruxelles. Selon lui, la laïcité doit redevenir une préoccupation majeure des socialistes. Le voile islamique dans les rues de la capitale ? "On a raté quelque chose dans l'approche de l'égalité homme-femme."

"Le PS ose-t-il inviter des laïques juifs dans ses sections ?"

Freddy Thielemans, l'ex-bourgmestre de Bruxelles. © Belga

Le Vif/L'Express : L'identité du PS est elle aussi devenue trop floue ?

Freddy Thielemans: Si notre président, Elio Di Rupo, a ressenti le besoin d'organiser un "chantier des idées", c'est bien la preuve qu'il y a une dilution. Ce dont le PS a besoin, notamment, c'est d'une redéfinition de son image. Un parti obéit à une règle simple : si vous n'offrez pas assez de contenu, vous perdez vos militants ; si vous présentez assez de contenu, vous pouvez en attirer de nouveaux. Un sujet dont il faudra reparler, c'est la laïcité. C'est le tout grand débat depuis Charlie Hebdo. On avait complètement oublié ce qu'étaient certaines valeurs.

Voulez-vous dire que le PS a oublié la laïcité ?

En tout cas, on a perdu l'habitude d'en parler, alors que ça devrait être l'une de nos préoccupations majeures. La laïcité, ce n'est pas obliger tout le monde à devenir libre-penseur, mais obliger tout le monde à accepter que les libres-penseurs puissent s'exprimer autant que les musulmans, les chrétiens, les bouddhistes...

Comment un défenseur de la laïcité comme vous considère-t-il qu'il y a plus de femmes voilées à Bruxelles qu'au moment où vous êtes devenu bourgmestre, en 1994 ?

Cela ne me gêne pas. Mais je me dis qu'on a raté quelque chose dans l'approche de l'égalité et des droits de la femme. Cela m'attriste. On va trop vite dans l'idée qu'on ne doit pas imposer notre conception de la liberté et de l'égalité. Et moi, je trouve que si : on doit dire quelle est notre conception de l'égalité. On doit défendre cette conception-là, dans le respect des différences bien sûr. Pour revenir à votre question, je considère cette situation comme une défaite, plus que comme un problème de la part de ces femmes, qui sont libres de se vêtir comme elles le souhaitent. L'ennui, c'est qu'avec le voile islamique, il y a une connotation religieuse très marquée, une certaine idée des relations hommes-femmes que je n'aime pas trop. Oui, ça me dérange.

A travers Charlie Hebdo, les attentats de Paris ont ciblé la liberté de blasphémer. Ils témoignent aussi d'un regain de l'antisémitisme, avec l'attaque d'une épicerie casher. Ce problème est-il pris assez au sérieux par le monde politique, et en particulier par le PS ?

Je ne pense pas du tout que le PS soit ambigu dans son refus total de l'antisémitisme. Mais ose-t-on le débat ? C'est peut-être ça la vraie question. Ose-t-on inviter dans nos sections des représentants laïques juifs ? Je pense qu'il faudrait le faire plus souvent.

L'intégralité de l'entretien dans Le Vif/L'Express de cette semaine. Avec :

  • Rudy Vervoort est-il taillé pour sa fonction ?
  • La moralité politique et les tentations au pouvoir
  • Bruxelles deviendrait-elle invivable ?
  • Retour sur le contrôle des naissances

En savoir plus sur:

Nos partenaires