Le procès Ghislenghien reprend après cinq semaines de suspension

10/01/11 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Le Vif

Après une longue interruption, le procès Ghislenghien s'ouvre à nouveau ce lundi. La demande de récusation contre le magistrat et président de la cour d'appel, Jean-Francis Jonckheere, a été rejetée. Les débats reprendront là où ils avaient été interrompus le 30 novembre dernier. Un nouveau calendrier a été fixé.

Le procès Ghislenghien reprend après cinq semaines de suspension

© Belga

La catastrophe de Ghislenghien, causée par l'explosion d'une conduite de gaz sur le chantier de construction de la nouvelle usine de Diamant Boart, survenue le 30 juillet 2004, avait coûté la vie à 24 personnes et en avait blessé 132 autres.

Le procès en appel de la catastrophe de Ghislenghien a repris lundi avec une demi-heure de retard devant la cour d'appel de Mons, après cinq semaines de suspension dues à une demande de récusation - rejetée - des avocats d'Husqvarna Belgium (ex-Diamant Boart) contre le président de la cour d'appel, Jean-Francis Jonckheere. Le président a finalement été innocenté, sa présentation des faits a été jugée impartiale.

Le nouvel agenda du procès


Le retard de ce lundi s'explique par le fait que le collège de juges terminait de fixer le nouveau calendrier en consultant les avocats, selon le premier président de la cour d'appel de Mons, Jean-Louis Franeau. Il faudra rattraper les 11 audiences annulées en décembre. Le procès a repris avec le même collège, présidé par Jean-Francis Jonckheere, et composé de Laurence Massart et Philippe Bron, et a commencé par l'appel des parties.

Les audiences se tiendront toutes les semaines les lundis, mardis (journées entières) et mercredis (matinée) jusqu'au mercredi 16 février. Il y aura une petite modification la semaine du 24 janvier, où le lundi sera une demi-journée et le mercredi une journée complète. Les répliques se tiendront la semaine du 14 mars et pourraient se prolonger au jeudi et au vendredi si nécessaire, a averti le président, qui a indiqué espérer que l'arrêt tombe encore avant la fin de l'année judiciaire le 30 juin.

L'audience de lundi après-midi sera consacrée à l'instruction d'audience, avec l'interrogatoire des premiers prévenus. Quatorze personnes, physiques ou morales, doivent répondre notamment d'homicides involontaires par défaut de précaution et de coups et blessures involontaires par défaut de précaution.


Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires