"Le nouveau gouvernement ne sabrera pas plus que son prédécesseur"

16/10/14 à 19:19 - Mise à jour à 19:19

Source: Belga

Le nouveau gouvernement ne sabrera pas plus dans les dépenses que son prédécesseur mais le fera autrement et selon une programmation pluriannuelle, a fait remarquer jeudi le président du MR et ex-ministre du Budget, Olivier Chastel.

"Le nouveau gouvernement ne sabrera pas plus que son prédécesseur"

/ © Belga

La nouvelle majorité MR, N-VA, CD&V et Open Vld réalisera 5 milliards d'euros d'économie dans la sécurité sociale en 2018. La nouvelle a fait bondir le PS puisque, selon lui, c'est au contraire des politiques nouvelles qu'il faudra mener dans ce secteur. Le président du MR, accompagné de son successeur au Budget, Hervé Jamar, a tenu à mettre les choses au point: c'est la progression des dépenses qui sera ralentie. "Si on n'avait pris aucune mesure structuelle, on serait passé de 72 milliards à 83 milliards d'euros en 2019", a souligné M. Chastel.

Le MR reconnaît qu'un effort important sera réalisé dans les dépenses de fonctionnement de l'administration. Mais, à l'entendre, le gouvernement Di Rupo a fait la même chose. La méthode est différente. Le montant des économies a été programmé jusqu'en 2018. "C'est intenable quand, en novembre, vous annoncez les économies à mettre en oeuvre dès le début de l'année prochaine. Ici, nous avons décidé d'appliquer des normes. En début de législature, on programmera avec l'administration la diminution progressive des dépenses. Bien sûr que c'est un effort important, et un peu plus important que les trois dernières années. Mais, avant, les trois derniers mois, je devais prendre une circulaire pour bloquer les dépenses. Ce n'est pas sain mais le gouvernement précédent n'a jamais voulu procéder autrement", a expliqué M. Chastel.

La concertation sociale devrait précéder la mise en oeuvre de l'extension à deux mois de la couverture maladie, dénoncée par les fédérations d'employeurs, afin d'en évaluer les effets, a indiqué le MR. La mesure qui entrera en vigueur en 2016 pourrait être "modulée" même si l'objectif budgétaire de 354 millions d'euros est maintenu. Les socialistes ont également accusé la majorité de s'arroger les mérites de réductions de charge décidées sous la législature précédente. Leur financement n'avait jamais été prévu, a répondu le MR. La Belgique remettra ses notifications budgétaires complètes à la Commission européenne d'ici le 22 septembre. En contrepartie des efforts d'assainissement structurels que la Belgique va consentir dans des domaines comme les dépenses publiques ou les retraites, le gouvernement espère que son objectif budgétaire à moyen terme ("MTO") sera revu à la baisse. Actuellement, le MTO belge correspond à un excédent structurel de 0,75 pc du PIB et est l'un des plus élevés d'Europe. Le nouveau gouvernement espère qu'il passera à 0,5 pc.

Nos partenaires