Le Musée de l'armée dans la tourmente

06/05/15 à 08:02 - Mise à jour à 07:55

Source: Belga

Le cabinet du ministre de la Défense, Steven Vandeput, a dépêché une "enquêtrice" au Musée royal de l'Armée (MRA) pour examiner une série d'actes posés par la direction intérimaire de cette institution dépendant de la Défense, a-t-on appris mardi de bonne source.

Le Musée de l'armée dans la tourmente

La section air du Musée de l'armée © Belga

Une femme officier supérieur, responsable du Service Inspection générale Défense (AIG), chargé de détecter les fraudes à l'armée, a commencé à interroger des membres du personnel du Musée. Cette colonel s'intéresse notamment à la gestion des véhicules de service - et des chauffeurs - mis à la disposition du MRA, ainsi qu'à l'usage qui est fait de cartes de crédit et aux méthodes d'évaluation du personnel, a-t-on précisé de même source. Le MRA, soumis aux mêmes économies que l'ensemble du département de la Défense, est installé dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles et occupe du personnel militaire et civil.

La CGSP-Militaires avait dénoncé l'an dernier une dégradation des conditions de travail au sein de cette institution scientifique, en soulignant que de nombreux membres du personnel avaient consulté les quatre personnes de confiance du MRA. La Centrale générale des Services Publics avait fait état de témoignages "accablants" à propos de la gestion des ressources humaines. Le secrétaire permanent du syndicat socialiste, Patrick Descy, avait reproché à la direction bicéphale - le conservateur Piet De Gryse et Christine Van Everbroeck désignés par l'ancien ministre de la Défense, Pieter De Crem, après le non-renouvellement du mandat de l'ex-conservateur Dominique Hanson - de "ne pas avoir trouvé le temps de s'attarder sur cet important volet du bien-être au travail, contrairement à d'autres dossiers bien plus glorifiants".

En savoir plus sur:

Nos partenaires