Le MR dénonce la "rage taxatoire" de l'Olivier

17/08/10 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Source: Le Vif

La redevance "voirie" sur le gaz, que le gouvernement wallon a adoptée cet été, démontre que "l'Olivier persiste dans la rage taxatoire", a estimé mardi le député wallon Pierre-Yves Jeholet (MR).

Le MR dénonce la "rage taxatoire" de l'Olivier

© Belga

Cette redevance, annoncée au conclave budgétaire de l'automne dernier, devrait rapporter 35 millions d'euros par an à la Région wallonne et aux communes. Elle était notamment réclamée par l'Union des villes et communes de Wallonie pour compenser les pertes de dividendes des communes consécutives à la libéralisation du secteur de l'énergie.

Mais elle est dénoncée par les organisations de consommateurs du fait de sa répercussion sur la facture du consommateur, qui devrait croître de quelque 4%. "Alors que le gouvernement wallon avait promis qu'il ne ferait pas payer la crise deux fois aux citoyens, il n'a eu de cesse de prendre des mesures de cet acabit", dénonce Pierre-Yves Jeholet (MR, opposition), citant la réduction des primes octroyées lors de l'achat d'un véhicule émettant peu de CO2, la suppression des primes pour la pose de panneaux photovoltaïques ou encore le renforcement des contrôles liés à la redevance télé.

"Avec la mise en place de cette redevance voirie 'gaz', nous avons la confirmation que la rage taxatoire prévisible du gouvernement Olivier continue et s'intensifie", commente-t-il.

M. Jeholet se dit inquiet pour les citoyens wallons "obligés de se serrer la ceinture et à qui le gouvernement wallon fait payer une situation économique dont ils ne sont en rien responsables".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires