Le cyber-harcèlement bientôt punissable de trois ans de prison ?

20/02/15 à 09:19 - Mise à jour à 09:17

Source: Belga

L'Open VLD souhaite adapter et moderniser la législation actuelle en matière de harcèlement afin, notamment, de renforcer la protection des victimes sur un plan juridique, écrivent vendredi les journaux de Mediahuis.

Le cyber-harcèlement bientôt punissable de trois ans de prison ?

Image d'illustration © iStock

Le harcèlement au travail est punissable depuis 2002. Mais, selon les députées Carina Van Cauter et Sabien Lahaye-Battheu, auteurs d'une proposition de loi modernisant le texte législatif actuel, "le harcèlement se produit de plus en plus en dehors de l'environnement de travail. Le législateur ne peut pas rester aveugle face à cette évolution". La proposition de loi pourrait rendre punissable le cyber-harcèlement. Les députées libérales souhaitent également que l'entourage d'une victime puisse porter plainte contre les harceleurs, et ce, également dans le cas où celle-ci se serait suicidée. L'Open VLD propose des peines pouvant aller jusqu'à trois ans de prison et 6.000 euros d'amende pour les cas les plus graves et précise que cela ne concerne que les adultes, et non les mineurs. Le CD&V et la N-VA souscriraient à "l'esprit" de la proposition de loi, selon les deux députées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires