Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs

22/02/11 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Le Vif

Une enquête a tenté de déterminer les facteurs qui causent le plus de stress et qui diminuent la productivité et la satisfaction professionnelle des travailleurs au cours du trajet domicile-travail.

Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs

© Thinkstock

Plusieurs facteurs causent une augmentation du stress chez les navetteurs. Pour 58% d'entres eux, le comportement dangereux des autres automobilistes serait la première cause de stress durant le trajet. L'agressivité au volant (42%) arrive en deuxième position et les retards des transports en commun ou l'annulation des trains (29%) sont sur la troisième marche du podium.

L'enquête, réalisée par Regus, leader mondial de la mise à disposition de solutions innovantes d'espaces de travail, a été conduite en août et septembre 2010 auprès de 10.000 professionnels.

Regus avait déjà mené une enquête en 2009 afin de déterminer la durée moyenne du trajet des Belges entre le domicile et le lieu de travail. Il est en ressorti que la durée moyenne du trajet est de 37 minutes.

Si la manière dont se déroule le trajet est la plus importante, la durée de ce dernier n'est pas en reste pour autant : pour 2 Belges sur 5, un temps de trajet trop long est une raison suffisante pour changer d'emploi.

Le directeur général de Regus Benelux, Eduard Schaepman, déclare dans un communiqué que "aucun employeur n'a intérêt à ce que ses employés arrivent fatigués et stressés au travail. Ce stress peut avoir une influence négative sur la productivité, la motivation et la satisfaction professionnelle des travailleurs. Travailler dans un endroit plus proche de la maison ou faire le trajet en dehors des heures de pointe est souvent la meilleure manière de diminuer ce stress et de travailler d'une manière à la fois meilleure, plus calme et plus productive".

Le Vif.be

Nos partenaires