Le colonel Gennart sera à son poste mercredi

02/11/10 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Le Vif

Le colonel Luc Gennart, commandant de la base aérienne de Florennes, sera bien à son poste mercredi matin, a-t-il confirmé à l'Agence Belga. Il aurait dû être muté mercredi à Beauvechain en guise de sanction contre ses propos sur la "flamandisation" de l'armée, mais le Conseil d'Etat a suspendu cette décision vendredi.

Le colonel Gennart sera à son poste mercredi

© Belga

Le colonel Gennart devait initialement quitter son commandement le 1er décembre, ont rapporté plusieurs médias. Mais le colonel précise qu'il n'a pas reçu d'avis de mutation. "Je l'ai appris par la presse", déclare-t-il.

En guise de sanction contre ses propos sur la "flamandisation" de l'armée, le colonel s'était vu interdire de participer aux fastes de son unité, organisées vendredi dernier à Namur. Il devait également quitter son commandement le 3 novembre au lieu du 1er décembre.

Le colonel Gennart avait alors introduit, jeudi dernier, une procédure en extrême urgence au Conseil d'Etat concernant les deux décisions. Ce dernier lui ayant donné raison, le colonel a pu participer à la cérémonie à Namur et sera à son poste à Florennes mercredi.

Le colonel Gennart avait dénoncé le 16 octobre à la RTBF-télévision la "flamandisation" de l'armée, assurant que les "francophones n'ont plus rien à (y) dire" et disant craindre pour la fermeture de la base de Florennes et le transfert de ses avions en Flandre.

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem avait quant à lui assuré qu'il n'avait "rien à voir" avec cette mutation et qu'il s'agissait d'une "décision interne (à l'état-major de la Défense)".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires