La télé cultive inégalités et clichés

24/04/18 à 11:00 - Mise à jour à 10:13

Source: Le Vif

Nos télévisions entretiennent inégalités et stéréotypes dans leurs programmes et en interne. Femmes, personnes issues de la diversité, handicapés, seniors en font les frais. Le nouveau baromètre 2018 du CSA sur la diversité et l'égalité le vérifie, chiffres à l'appui.

Que la télé fabrique des stéréotypes, on le savait. Que les chaînes ne soient pas à la pointe côté égalité homme-femme ou recrutement et médiatisation de personnes issues de la diversité, on s'en doutait aussi. Par contre, on aurait espéré une plus franche évolution sur ces questions entre le précédent baromètre réalisé par le CSA en 2013 et celui de 2018. A lire le rapport du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, on déchante. Les rares évolutions se mesurent en "sauts de puces" et voisinent avec des stagnations décevantes et des régressions inquiétantes. Avec pour toutes les catégories pénalisées une persistante sous-représentation, en fort décalage avec la réalité sociologique belge. L'étude présentée ce mardi a balayé 644 heures de programmes en mai 2017 de 23 chaînes télés actives en Fédération Wallonie-Bruxelles (sans pointer bons et mauvais élèves, neutralité oblige) et analysé 82.961 intervenant(e)s sur écran. Cinq reflets du miroir dé...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires