"La sécurité de nos soldats est menacée"

13/09/14 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Le général Marc Compernol dénonce samedi dans le journal De Tijd le manque de vision politique sur l'avenir de l'armée belge. "Nous sommes sur les rotules", dit-il. Le chef des opérations de l'armée belge et numéro deux de l'armée invite le monde politique à un débat de fond.

"La sécurité de nos soldats est menacée"

© BELGA

"La limite est atteinte Il y a de nombreuses caricatures faites sur l'armée. Le gazon autour des casernes n'est plus tondu, les fenêtres ne sont plus lavées, etc. C'est exact mais ce sont des futilités. Le problème est bien plus sérieux: nous devons économiser nos moyens lors d'entraînements. Résultat: nos troupes sont moins bien préparées et leur sécurité lors des réelles opérations est compromise. C'est à ma connaissance la première fois cette année que la Défense (...) a refusé l'envoi de troupes, en Centrafrique. Il n'y avait pas d'argent pour un déploiement immédiat (...)", explique-t-il.

Le chef de l'armée met en outre en garde sur le fait que les effectifs au sein de l'armée belge risquent encore de sérieusement diminuer ces dix prochaines années par le biais des départs naturels. "C'est un moment historique pour réfléchir à l'avenir", conclut le général Compernol.

(Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires