La question de "la limitation des naissances doit pouvoir être abordée"

01/10/12 à 07:06 - Mise à jour à 07:06

Source: Le Vif

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Freddy Thielemans (PS) a estimé jeudi, lors d'un débat, que le thème de la limitation des naissances devait pouvoir être abordé dans le cadre de la lutte contre la surpopulation, rapportent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad. Des propos qu'il a nuancés depuis.

La question de "la limitation des naissances doit pouvoir être abordée"

© Freddy Thielemans

Son porte-parole Nicolas Dassonville a précisé que cette annonce n'était liée à aucun projet ou programme et ne relevait pas non plus de la compétence de la commune. "Mais c'est un fait: nous avons, à Bruxelles, beaucoup de familles nombreuses comptant sept ou huit enfants. Elles demandent un appartement social, mais ces appartements n'existent habituellement pas."

Freddy Thielemans a par ailleurs souligné qu'il ne visait aucune communauté ou religion en particulier. "Ce problème, vous le trouverez aussi bien dans les familles musulmanes que dans les familles juives, et même parmi les chrétiens."

Le taux de natalité a connu sa plus forte hausse en Région bruxelloise. En 2011, on y dénombrait plus de 1,1 million d'habitants. D'ici 2060, ils devraient être 1,5 million.Freddy Thielemans est candidat à sa propre succession pour les élections du 14 octobre prochain.

Freddy Thielemans réaffirme son attachement aux libertés individuelles et aux choix des familles

"Il est essentiel de respecter les libertés individuelles et le choix
des familles. Il n'est donc pas question de faire une loi limitant
les naissances de quelque manière que ce soit", affirme M. Thielemans, cité dans le communiqué. "Je pense que les grandes villes ont vocation à accueillir tout le monde et à continuer à croître. Ma responsabilité est donc de réfléchir à la meilleure manière de gérer l'explosion démographique:éducation, logements, accès aux soins de santé, soutien à la parentalité, etc".Le communiqué précise que "face à une explosion démographique sans précédent, la Ville de Bruxelles a investi dans la construction de plus de 1.200 logements publics et de près de 1.000 places dans les crèches et dans les écoles". Interrogé par Belga, son porte-parole a précisé que M. Thielemans n'avait jamais affirmé être favorable à la limitation des naissances. Il s'est vu soumettre une question à choix multiples sur le sujet lors d'une rencontre avec des citoyens jeudi soir et s'est déclaré ouvert à un débat. La réponse politique favorisée par le bourgmestre passe par une augmentation de l'offre de logement et pas par un contrôle des naissances, a-t-il ajouté, tout en répétant que la Ville peinait à fournir des logements à certaines familles très nombreuses.


Levif.be avec Belga

Nos partenaires