La N-VA ne veut octroyer d'allocations familiales complètes qu'après 4 ans de séjour légal

21/09/15 à 06:51 - Mise à jour à 08:54

Source: Belga

Si cela ne dépendait que de la N-VA, les allocations familiales ne seraient versées totalement qu'après un séjour légal d'au moins quatre ans en Belgique.

La N-VA ne veut octroyer d'allocations familiales complètes qu'après 4 ans de séjour légal

"La vague de réfugiés est un fait et ce cette manière, nous voulons garantir la sécurité sociale pour tous les Belges", explique la députée Sarah Smeyers, dans les colonnes de De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Cette proposition de loi qui sera déposée par la députée indique que la totalité des allocations sociales serait octroyée après un séjour légal de quatre ans au moins en Belgique durant les 10 dernières années.

Concrètement, la N-VA propose d'octroyer 25% du montant des allocations familiales après un an. Après deux ans, la moitié du montant serait octroyée, puis 75% après trois ans et 100% après quatre ans.

Les allocations familiales, "droit inconditionnel"

Le réseau flamand de lutte contre la pauvreté, Netwerk Tegen Armoede, rejette lundi la proposition de loi qui sera déposée par la députée N-VA Sarah Smeyers afin de n'octroyer les allocations familiales complètes qu'après un séjour légal d'au moins quatre ans en Belgique. "Les allocations familiales sont un droit inconditionnel pour chaque enfant et c'est un outil important contre la pauvreté infantile", estime Frederic Vanhauwaert, coordinateur de Netwerk Tegen Armoede. Si cela ne dépendait que de la N-VA, les allocations familiales ne seraient versées totalement qu'après un séjour légal d'au moins quatre ans en Belgique durant les 10 dernières années. "La vague de réfugiés est un fait et de cette manière, nous voulons garantir la sécurité sociale pour tous les Belges", explique lundi la députée Sarah Smeyers, dans les colonnes de De Morgen et Het Laatste Nieuws.

L'idée est d'ores et déjà critiquée par le réseau flamand de lutte contre la pauvreté. "Proposer de n'accorder le droit à la totalité des allocations familiales seulement après quatre ans est, selon nous, étrange. La pauvreté infantile en Flandre est déjà assez élevée. Nous devons éviter que des gens se retrouvent dans le cercle de la pauvreté. Ce sont des personnes pour lesquelles un soutien dès le début est essentiel", ajoute M. Vanhauwert.

Nos partenaires