La menace baisse au niveau 3

25/03/16 à 07:30 - Mise à jour à 07:29

Source: Belga

Cela signifie une baisse des contrôles dans les gares, métros et aéroports. Mais pas seulement. Le point.

La menace baisse au niveau 3

© Belga

Une réunion au Centre de crise avec l'ensemble des autorités et services impliqués et un Conseil national de sécurité se sont tenus jeudi à la suite de la nouvelle évaluation de l'Ocam (Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace) abaissant le niveau de la menace de 4 à 3. Alain Lefèvre, directeur général du Centre de crise, a communiqué jeudi soir les mesures de sécurité adaptées, qui ont été décidées.

L'abaissement du niveau de menace de 4 à 3 signifie que le danger n'est plus imminent, mais reste cependant vraisemblable et possible. Les mesures de contrôle dans les gares, métros et aéroports ont en conséquence été diminuées. La présence des services de police et des militaires reste renforcée en certains lieux stratégiques dans l'ensemble du pays. Les moyens humains ne sont pas diminués.

Dans les gares, seuls des contrôles aléatoires seront maintenus aux entrées des grandes gares sur l'ensemble du pays, notamment celles de l'axe Nord-Sud à Bruxelles. Cette adaptation vers des contrôles aléatoires a été justifiée par l'évolution du modus operandi constatée lors des attentats de mardi à Bruxelles. Il est prévu de rouvrir progressivement les lignes de métros. Une présence militaire sera maintenue aux entrées des stations ouvertes, tandis qu'une présence policière sera assurée dans le métro et en surface. Des contrôles aléatoires seront également organisés dans les stations.

Des contrôles seront effectués aux accès des aéroports. Des chiens seront déployés pour détecter d'éventuels explosifs. Le centre d'accueil ouvert à l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek mercredi reste accessible aux proches des victimes sans interruption jour et nuit.

Nos partenaires