La Flandre lance une ligne d'aide pour les pédophiles

19/05/17 à 11:09 - Mise à jour à 11:09

Source: De Morgen

En Flandre, une personne qui s'inquiète de ses sentiments ou comportements sexuels envers les enfants peut appeler anonymement et gratuitement un numéro d'aide.

La Flandre lance une ligne d'aide pour les pédophiles

© Capture d'écran

C'est ce que vient d'annoncer le ministre flamand du Bien-être, de la Santé et de la Famille Jo Vandeurzen (CD&V). La plupart des personnes qui ont des envies pédophiles souhaitent ne jamais passer à l'acte. 1% des hommes auraient à un moment des pensées pédophiles. Il ne s'agit donc pas d'une infime minorité. Seule une partie de ces hommes passent à l'acte, mais cela n'empêche pas les autres d'avoir à lutter contre leur sentiment et cela entraîne des troubles psychologiques. Ces derniers sont souvent perdus et embourbés dans des sentiments qu'ils doivent cacher. Ces personnes s'isolent et risquent de vouloir chercher du "réconfort" auprès d'un enfant. C'est pour ceux-là que cette ligne a été créée.

"Les seuls qui peuvent réellement prévenir les abus sont les abuseurs et les potentiels abuseurs eux même. Cette campagne a donc aussi pour but de dire à ce groupe de personne "vous êtes responsables et vous devez lutter contre les abus et y mettre fin"" dit Liesbeth Kennes une experte en comportement sexuel et directrice d'une organisation de victimes. Dans 85 à 90% des cas, la personne connaît l'enfant et dans un tiers des cas il s'agit de quelqu'un de la famille. On estime qu'un enfant sur cinq est un jour victime d'un abus sexuel.

La criminologue Minne De Boeck de l'UFC indique pour sa part que pour l'instant la politique en Flandre est centrée sur la sanction et le traitement. Elle intervient donc quand il est trop tard. La prévention était jusqu'à présent délaissée. "L'approche préventive qui tente d'empêcher les abus sexuels infantiles avant qu'ils ne se produisent n'éveille pour l'instant encore que peu d'intérêt".

Le ministre Vandeurzen précise que ce concept de ligne d'aide existe déjà dans d'autres pays, depuis plus de 25 ans aux USA par exemple, et que le système a montré son utilité.

"Car celui qui est écouté peut relâcher son obsession sur les enfants" dit le spot de campagne. Surtout parce qu'entre éprouver ce genre de sentiment et passer à l'acte, il y a un monde. L'un n'entraîne pas forcément l'autre. " Stop It Now ! va permettre de contacter les autres projets européens autour de la prévention et l'on va essayer de déterminer de quelle façon l'on peut améliorer la collaboration."

Un large spectre de partenaires est lié au projet. On retrouve notamment Child Focus et Sensoa.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos