La FGTB interpelle les ministres sur la baisse de l'écart salarial

06/03/13 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Le Vif

Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, et Rudy De Leeuw, président de la FGTB, ont remis, mercredi, à 15 heures, une bouteille d'antigel à la ministre de l'égalité des chances Joëlle Milquet (CDH) et à la ministre de l'emploi Monica De Coninck (Sp.a.) pour demander que le gel salarial ne constitue pas un frein à la réduction de l'écart salarial entre hommes et femmes.

La FGTB interpelle les ministres sur la baisse de l'écart salarial

© Image Globe

Anne Demelenne a fait part de ses craintes aux ministres de l'Egalité des chances et de l'Emploi : "Nous craignons que le gel des salaires empêche la mise en pratique de la loi du 22 avril 2012 visant à réduire l'écart salarial. En période de crise, il est plus important encore de s'impliquer dans la justice salariale."

"Nous voulons agir sur les pensions qui ne sont pas touchées par les mesures salariales", promet Monica De Coninck. Joëlle Milquet tempère, quant à elle, la situation : "Contrairement à d'autres pays, nous ne sommes pas dans un gel des salaires, mais dans une modération salariale, l'indexation de 4 à 5% étant conservée. Une fois la loi passée au parlement, elle obligera les entreprises à émettre un bilan des salaires selon le genre, ce qui nous permettra d'avancer vers une neutralité des fonctions."

Notant que des postes équivalents ont des titres et des salaires différents selon le genre, la loi du 22 avril 2012 vise à établir une classification neutre des métiers.

Nos partenaires