La démolition du viaduc Reyers n'a pas créé le chaos annoncé

21/12/17 à 06:24 - Mise à jour à 06:23

Source: Belga

La démolition du viaduc Reyers n'a pas entraîné de congestion supplémentaire, ressort-il d'une étude menée par la VUB sur base d'informations récoltées par TomTom, et dont La Dernière Heure se fait écho jeudi.

La démolition du viaduc Reyers n'a pas créé le chaos annoncé

© Belga

La démolition du viaduc Reyers n'a pas entraîné de congestion supplémentaire, ressort-il d'une étude menée par la VUB sur base d'informations récoltées par TomTom, et dont La Dernière Heure se fait écho jeudi.

"Dans chaque cas de figure analysé, nous constatons qu'il n'y a pas de dégradation notable au niveau de la congestion", commente Guillaume Servonnat, consultant en mobilité au bureau Espaces-Mobilités. "On reste sur des taux de congestion équivalents que l'on soit avant ou après la fermeture du viaduc Reyers", de l'ordre de 15-16 % à chaque fois. Ceci pour 2014.

Les mesures prises cette année démontrent que le taux de congestion a même largement diminué, pour les deux secteurs analysés. "Pour le périmètre le plus large (680 km, NdlR), nous sommes passés à un taux de congestion de 11 % contre les 15-16% de 2014. Il a également diminué sur le plus petit périmètre", poursuit Guillaume Servonnat. "On est en droit de penser que soit les automobilistes ont changé d'itinéraire, soit ils sont partis plus tôt ou plus tard, soit ils ont pris un autre", avance l'expert.

Nos partenaires