"La Belgique est un pays structurellement raciste"

22/05/13 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Le Vif

Un an après avoir reçu le prestigieux prix de littérature Nigeria Prize for Literatur, Chika Unigwe sort son quatrième roman en néerlandais. L'écrivaine belgo-nigériane n'est pas tendre avec sa deuxième patrie. "La communauté africaine n'est toujours pas entendue en Belgique" .

"La Belgique est un pays structurellement raciste"

© Filip Van Roe

Vous écrivez que vous n'êtes devenue Noire qu'en venant en Belgique. Que voulez-vous dire ?

Unigwe: lorsque je suis venue en Belgique, j'ai atterri dans un pays où j'étais avant tout une Noire. Je n'oublierais jamais ma première visite à l'agence pour l'emploi. J'avais à l'époque deux diplômes universitaires et je travaillais à mon doctorat . Cependant, je souhaitais faire une pause et j'étais à la recherche d'un emploi. À l'agence pour l'emploi, avant que j'aie eu le temps de dire quoi que ce soit, une femme m'a interpellé depuis son comptoir pour me signaler qu'ils étaient à la recherche d'une femme de ménage et que je pouvais commencer le jour même. Elle a seulement dit cela parce que j'étais Noire. Elle ne m'a même pas demandé mes diplômes, mes qualifications ou encore quel était le genre d'emploi que je cherchais. Être Noir, en Belgique et en 2013, signifie qu'on vit des allocations ou que, dans le meilleur des cas, on est ouvrier.

Vous avez vécu quelque temps aux États-Unis et au Canada. Les Américains du nord ont-ils un autre rapport à la couleur de peau ?

Unigwe: C'est certain. Parce qu'ils ont un tout autre passé avec les Noirs. Au Canada ou aux États-Unis, les gens sont habitués à voir un médecin noir. Ce n'est pas le cas ici. Les Belges sont rarement confrontés à des gens d'une autre couleur dans une situation valorisante pour ces derniers, sauf peut-être à Bruxelles. A Turnhout, tous les Noirs travaillent à l'usine. La Flandre est une société très blanche. Si cette femme de l'agence pour l'emploi avait vu des Noirs exercer d'autre métier, elle n'aurait peut-être pas réagi de cette façon.

Le gouvernement est-il trop laxiste face au racisme ?

Unigwe: C'est évident non ? Il existe encore des entreprises où on refuse ouvertement d'engager des Noirs ou des musulmans. Certains propriétaires refusent de louer leur appartement à des Noirs. C'est illégal et pourtant c'est une pratique courante tant le sentiment d'impunité domine dans ce domaine. Cette discrimination ne peut cesser que si l'on punit réellement ce genre de comportement. Il y a peu, une de mes amies a été envoyée par une agence d'intérim dans une entreprise pour un entretien d'embauche. Lorsque les personnes chargées du recrutement se sont aperçues qu'elle était noire, ils l'ont tout simplement renvoyé chez elle sous prétexte qu'ils ne voulaient pas travailler avec des Noirs. Les agences d'intérim ne relèvent pas ce genre de fait, ils se contentent de chercher un autre travail. La communauté africaine n'est toujours pas entendue.

A-t-on tendance à sous-estimer le racisme ?
Unigwe: Je pense que oui. Combien de personnes ne disent pas " je ne suis pas raciste, mais ... " ou encore " toi, tu es bien. Tu peux rester ". Dans les études sur le racisme, la Belgique ne brille pas particulièrement par sa tolérance. Lorsqu'on est Noir, on ne peut que remarquer que la Belgique est structurellement raciste. Le racisme y est présent de manière latente. Je ne me suis jamais fait traiter de sale Noire. Pourtant, ce serait peut-être beaucoup plus simple si c'était le cas puisque cela permettrait de savoir à qui on a réellement affaire.

(JZ) / Trad ML

Ceci est un extrait d'une interview du Knack. L'intégrale est à découvrir dans ce même magazine.

Nos partenaires