L'Europe a pleine confiance en la Belgique

01/09/11 à 09:18 - Mise à jour à 09:18

Source: Le Vif

Ce matin le journal le Soir révélait que la Commission européenne allait très prochainement lancer une mise en garde officielle à la Belgique pour que le pays ait rapidement un gouvernement de plein exercice. Des révélations démenties par la Commission et qui ont surpris Yves Leterme et Didier Reynders.

L'Europe a pleine confiance en la Belgique

© thinkstock

Selon Le Soir, la Commission, qui s'était jusqu'à présent gardée de se mêler des négociations politiques belges, était sur le point de hausser le ton. Des sources anonymes, citées dans l'article, soulignent que les réformes attendues par l'Europe ne pouvaient pas être décidées par un gouvernement démissionnaire. Une mise en garde qui devait être rendue publique dans la semaine du 12 septembre à l'occasion de la publication du rapport sur les finances publiques des Etats membres de l'UE et des prévisions économiques intérimaires de la Commission.

Une information non fondée La Commission européenne dément toute intention d'exiger la formation rapide d'un gouvernement en Belgique pour mettre en oeuvre des réformes économiques, comme le rapporte le journal Le Soir. "Il n'y a pas de changement dans la position de la Commission", qui a "pleine confiance dans l'actuel gouvernement d'affaires courantes", mais aussi "dans le processus démocratique en Belgique", a dit une porte-parole.

Un démenti qui confirme les réactions d'Yves Leterme et Didier Reynders

"Je n'ai pas connaissance d'une telle volonté de la Commission européenne et le président de celle-ci José Manuel Barroso non plus", a déclaré le premier ministre Yves Leterme sur la VRT.

"Je n'ai absolument aucun écho d'une quelconque volonté d'intervention de la Commission. Au contraire nous travaillons avec celle-ci depuis plusieurs années et encore ces dernières semaines sur les mesures en faveur de la Grèce", a indiqué Didier Reynders à l'agence Belga.

"La Commission nous répète régulièrement qu'il faut respecter nos engagements sur le plan budgétaire, ce que nous faisons jusqu'à présent et que nous continuerons à faire puisque nous préparons déjà le budget 2012. Que celui-ci soit élaboré par le gouvernement en affaires courantes ou par un gouvernement de plein exercice importe peu", a-t-il ajouté.

M. Reynders a encore rappelé que le gouvernement belge avait déjà pris toutes les dispositions pour que le parlement se prononce dans les délais sur l'aide à la Grèce. De plus, tout est en place pour régler la participation du secteur privé.

Le Vif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires