L'envol de l'aviation privée

31/05/16 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Le Vif/l'express

A quoi reconnaît-on une reprise économique ? A la vitalité de l'aviation d'affaires ! Et en Belgique, le secteur se porte très bien, merci pour lui. Tellement que plusieurs start-up se lancent, prêtes à ubériser le ciel. Leur cible : les patrons de PME.

L'avion vient de quitter le tarmac liégeois, ce vendredi après-midi. Destination Cannes et son festival. Un homme d'affaires devant assister à une réunion ? Un fortuné s'offrant un trip sur la Croisette ? Une célébrité s'apprêtant à monter les marches ? L'identité du passager restera un secret bien gardé. "Avant j'étais dans l'armée. Alors je sais tenir ma langue !" Karl Beuken n'est pas dépaysé. Dans le business de l'aviation privée, la confidentialité reste la première des qualités. Le patron de la jeune compagnie Yellow peut toutefois révéler un nom, celui de Marc Wilmots. Un jour, le sélectionneur des Diables Rouges devait assister successivement à deux matchs, l'un à Marseille, l'autre à Rome. Il a fait appel à la start-up et à son Pilatus PC 12. Plus petit qu'un jet, classieux tout de même. Séduit, l'entraîneur a fini par injecter, le 17 mai dernier, 210 000 euros dans la société, avec deux autres investisseurs, Marc Beyens et Stefan Yee.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires