L'alternative de la SNCB au RER qui se fait attendre

19/04/13 à 06:57 - Mise à jour à 06:57

Source: Le Vif

Le grand projet de RER qui doit favoriser la mobilité dans et aux alentours de Bruxelles n'est pas encore pour tout de suite, or la situation autour de la capitale est préoccupante. Le patron de la SNCB Holding a dès lors présenté ses idées pour soulager, sans trop attendre, la Région bruxelloise.

L'alternative de la SNCB au RER qui se fait attendre

© Belga

Les trois patrons du rail (SNCB, Infrabel et Holding) ont présenté le plan d'investissement pluriannuel du Groupe SNCB aux membres du conseil économique et social de la Région Bruxelles-Capitale.Jannie Haeck, le patron du Holding, a exposé des solutions de mobilité qui pourraient être utiles à la Région sans devoir attendre l'achèvement du RER, prévu seulement pour 2025.
Pour désengorger Bruxelles et favoriser la mobilité, il propose ainsi la mise en place d'une petite ceinture ferroviaire, soit une ligne circulaire de 46 km basée sur les lignes existantes L26 et L28, qui desservirait une vingtaine de gares. Pour la créer il suffit de construire une 'simple' liaison entre les lignes 26 et 124, du côté de Linkebeek. Le tout pourrait rouler pour 2016.

Autre suggestion: creuser un nouveau tunnel entre Forest et Schaerbeek, ce qui permettrait à certains trains de ne plus utiliser la jonction Nord-Midi, saturée. Ces deux suggestions ne sont toutefois pas reprises actuellement dans le projet de plan pluriannuel à l'étude et sur lequel les Régions doivent rendre un avis, précisent Le Soir.

Nos partenaires