Knokke, le rendez-vous des élites

17/08/14 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Le Vif

Ils y sont tous l'été. Sur la terrasse du golf du Zoute. Sur la plage. Dans les soirées select. Ou, plus discrètement, dans les belles villas. Ça rigole mais ça cause parfois business aussi. Knokke, the place to be pour le gratin du pays.

Knokke, le rendez-vous des élites

© Belga

Knokke-le-Zoute, paradis des belles villas, des belles voitures, des jolies filles... et des élites belges, notamment francophones. Qu'elles soient actives dans le domaine économique, politique ou médiatique. Sans parler des membres de la famille royale qui y ont leurs habitudes. Se balader l'été à Knokke, côté Zoute, c'est avoir l'assurance de croiser l'une ou l'autre personnalité connue.

Comme les hommes d'affaires Paul Buysse, Luc Bertrand, Philippe Delusinne, Philippe Van de Vyvere, Jean-Pierre Lutgen, l'avocat Jean-Philippe Mayence ou la magistrate Karine Gérard.
Reste que si la cité balnéaire attire son lot de gros poissons pendant la saison estivale, certains apprécient plus que tout de se retrouver à l'écart des regards indiscrets. Car cette concentration d'élites peut également être l'occasion de débloquer l'une ou l'autre affaire ou de nouer un premier contact. "Au niveau économique, tout se passe à Knokke aujourd'hui, il n'y a plus rien qui se décide à Bruxelles", tranche, avec la modération qu'on lui connaît, John-Alexander Bogaerts, patron du cercle d'affaires B19 Country Club et éditeur du magazine Zoute People.

Les plus anciens se souviennent que, dans les années 1960, tout le gouvernement Eyskens pouvait se réunir à Knokke. Un cas de figure impensable aujourd'hui. Les grands patrons y sont plus présents que les politiques. "Mon père a régulièrement débloqué une affaire à la côte, se souvient John-John Goossens, fils de l'ancien patron d'Alcatel-Bell et Belgacom, et propriétaire du principal lieu festif de Knokke, le bar-restaurant Knokke Out. Si les décisions ne se prennent pas toujours là-bas, cela contribue à les amorcer. Le climat est plus détendu."

La plage, des clubs tels que le River Woods ou le golf du Zoute restent bien évidemment des lieux incontournables pour discuter business en toute décontraction. Ou encore pour qu'un homme d'affaires glisse discrètement un mot à un politique qui y a ses habitudes, comme Pieter De Crem. La plupart des grandes discussions, s'il y en a, se déroulent cependant à l'abri des regards, lors de dîners dans les villas privées.
La liste des personnalités qui ont une villa à Knokke est en tout cas longue comme une soirée du 15 août au Knokke Out. Parmi les grands pontes du monde des affaires, citons simplement Albert Frère, Eric Mestdagh, Marnix Galle ou encore Michèle Sioen. "Les industriels flamands sont aussi de plus en plus nombreux", ajoute John-Alexander Bogaerts.

Xavier Attout

Le succès du Zoute people

Je suis l'Ucclois de service pour les gens du Zoute et le gars du Zoute pour les Bruxellois. Je ne suis jamais chez moi en fait." John-Alexander Bogaerts, 42 ans, connaît Knokke comme sa poche. Il y va depuis sa tendre enfance et y a été domicilié. Rien ne lui échappe. Tout le monde le connaît. Et il connaît tout le monde. Son carnet d'adresses est énorme, du simple DJ au patron de multinationale. Depuis une dizaine d'années, il édite en compagnie de John-John Goossens le magazine qui s'arrache sur les plages select. Le Zoute People, qui fête ce 8 août ses 10 ans, est une simple litanie de portraits, de photos prises au gré des soirées et autres événements. Sans légende. Mais il cartonne. Pourquoi ? Car tout le monde a une chance de se retrouver dedans. "On a vraiment été surpris par le succès, ce qui nous a amenés à décliner le concept pour l'art, le hockey, le golf et le football. Et en 2015, on va développer des projets de très grande envergure en France sur le même principe."

En savoir plus sur:

Nos partenaires