Jérémy Pierson reconnu coupable de l'assassinat de Béatrice Berlaimont

14/02/18 à 18:56 - Mise à jour à 19:03

Source: Belga

Le jury de la cour d'assises de la province du Luxembourg a reconnu, mercredi, Jérémy Pierson (30 ans) coupable d'assassinat, d'enlèvement, de viol et de séquestration de la jeune Béatrice Berlaimont.

Jérémy Pierson reconnu coupable de l'assassinat de Béatrice Berlaimont

Jeremy Pierson © BELGA

L'adolescente de 14 ans avait été enlevée sur le chemin de l'école, le 21 novembre 2014, à Arlon. Son corps avait été retrouvé dans une sapinière à Sesselich (Arlon), le 1er décembre 2014. L'accusé avait séquestré tour à tour Béatrice Berlaimont dans une voiture volée, dans un conteneur de chantier sur le site de la caserne Callemeyn puis dans un mirador à Allondrelle-la-Malmaison (France), non loin de la frontière belge.

Jérémy Pierson, dans sa version des faits, expliquait avoir retrouvé morte l'adolescente, qu'il avait enlevée, dans le mirador où il l'avait laissée entravée par une corde autour du cou et du ruban adhésif. La défense de Jérémy Pierson avait plaidé un enlèvement qui a occasionné le décès, contestant de la sorte la préméditation et même le meurtre.

Dans sa motivation rédigée avec la cour, le jury a estimé que, en laissant la victime ligotée, épuisée, avec une corde autour du cou, Jérémy Pierson "ne pouvait avoir d'autres intentions que de la tuer" et que ceci étant le fruit d'une réflexion, il y avait dès lors eu préméditation, et donc assassinat.

Le 4 décembre 2014, trois jours après la découverte de Béatrice, Jérémy Pierson a aussi agressé sexuellement une jeune automobiliste, Sauvane Watelet, alors qu'elle s'était arrêtée en bord de route pour répondre au téléphone en périphérie d'Arlon. L'accusé s'était introduit dans le véhicule et avait retenu la victime entravée. La jeune fille avait réussi à s'échapper tandis que Jérémy Pierson était parti pour retirer de l'argent avec les cartes bancaires de la victime. Pour ces faits, l'accusé est reconnu coupable de séquestration, viol et torture.

En tout, Jérémy Pierson était visé par 27 faits. Il est encore reconnu coupable de vols de voitures en Belgique et en France, de deux autres agressions: d'une dame à Saint-Avold (France) -dans les jours qui ont suivi la mort de Béatrice Berlaimont et l'agression de Sauvane Watelet- et d'une joggeuse dans un parc à Luxembourg en juin 2014. La motivation du verdict note un même mode opératoire pour ces agressions.

Les seuls faits pour lesquels Jérémy Pierson est acquitté sont relatifs à de la vente de cocaïne et de MDMA.

Le débat sur la peine aura lieu jeudi. Reconnu coupable d'assassinat, Jérémy Pierson est passible de la perpétuité.

Nos partenaires