Jean-François Tamellini (FGTB): "L'objectif n'est pas de faire tomber le gouvernement"

24/08/16 à 06:47 - Mise à jour à 06:46

Source: Belga

Le remplaçant de Marc Goblet à la tête de la FGTB, Jean-François Tamellini a l'intention de faire reculer le gouvernement mais pas de le faire tomber, confie-t-il au Soir mercredi.

Jean-François Tamellini (FGTB): "L'objectif n'est pas de faire tomber le gouvernement"

© BELGA

Contrairement à la CGSP wallonne, l'ambition de Jean-François Tamellini n'est pas de faire tomber le fédéral. "Notre objectif, c'est de faire reculer le gouvernement sur un certain nombre de points", dont les mesures de flexibilité pour l'emploi ou l'accord interprofessionnel entre autres. "Il y a une série de frémissements. C'est peut-être le moment de reprendre la main et de négocier de manière responsable. (...) On lance un message de dialogue et de mobilisation", poursuit-il précisant qu'"il n'y a pas de chantage". "Si le dialogue est possible, on le pratiquera. Sinon, ce sera le rapport de forces".

Il affirme en outre que le mouvement syndical "ne doit pas devenir contre-productif": "J'estime qu'on doit viser juste et vraiment cibler ceux qui tiennent les rênes de l'économie (...) On défendra le droit de grève, reconnu par les conventions internationales, mais je pense qu'on doit mieux cibler et viser juste".

Nos partenaires