"Je ne suis pas raciste, mais je suis mal à l'aise quand un Marocain s'assied à côté de moi"

28/04/15 à 09:56 - Mise à jour à 09:58

Source: Knack

"Je ne suis pas raciste, mais saviez-vous que la plupart des terroristes sont musulmans ?". L'organisation Hand in Hand lance une campagne-choc pour souligner que le racisme est un fléau quotidien contre lequel il est urgent de lutter.

"Je ne suis pas raciste, mais je suis mal à l'aise quand un Marocain s'assied à côté de moi"

© Hand in Hand

Selon l'asbl Hand in Hand la phrase "Je ne suis pas raciste, mais..." sert d'excuse pour se laisser aller à des déclarations racistes. C'est pourquoi l'organisation lance une campagne de sensibilisation.

Dans la vidéo, on voit une jeune femme blanche se promener dans la rue en disant: "je ne suis pas raciste, mais...". Après on entend toute une série de clichés sur les étrangers. "Je suis mal à l'aise quand un Marocain s'assied à côté de moi, il pourrait très bien avoir une bombe dans son sac à dos, car la plupart des terroristes sont musulmans" dit-elle.

Après une série d'accusations, la vidéo s'arrête brusquement , car la force de la campagne réside dans son caractère interactif. Chacun peut aider à interrompre la jeune femme en cliquant sur le bouton "je n'aime pas". À chaque "je n'aime pas", la vidéo dure un peu moins longtemps.

"En rassemblant un maximum de dislikes, on peut montrer qu'on en a assez de ce langage raciste" peut-on lire sur le site web. En outre, les visiteurs peuvent signer un manifeste sur le site web qui appelle l'état à lutter davantage contre le racisme et la discrimination.

L'asbl avait déjà lancé "Zonder Haat Straat" (Rue Sans Haine) après les meurtres perpétrés Hans Van Temsche à Anvers en 2006. Pas moins de 220.000 affiches bleues, inspirées des plaques de rues anversoises, avaient été distribuées.

AVE

En savoir plus sur:

Nos partenaires