Jan Jambon a menti sur ses liens avec l'extrême droite

04/12/14 à 06:32 - Mise à jour à 06:32

Source: Belga

Selon les journaux en ligne ResistanceS et AFF/Verzet, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) a menti sur ses liens avec l'extrême droite et volontairement minimisé son implication dans le Vlaams-Nationale Debatklub (VNDK), un cercle de réflexion dirigé notamment par des responsables du Vlaams Belang, rapportent plusieurs médias jeudi.

Jan Jambon a menti sur ses liens avec l'extrême droite

Jan Jambon et Charles Michel. © Reuters

En octobre dernier, le ministre de l'Intérieur avait déclaré à propos d'une photo le montrant, en 1996, écouter un discours de Jean-Marie Le Pen que celle-ci avait été prise lors d'une rencontre organisée par un "cercle de débat à Anvers qui invite chaque mois une personnalité connue", sans aucune autre précision. Il signalait que Kris Merckx, du PTB, avait lui aussi donné une conférence dans ce cercle. Mais Jan Jambon omet de dire que ce cercle se nomme Vlaams-Nationale Debatklub et qu'il a été membre de la direction de ce cercle pendant cinq, en compagnie de dirigeants du Vlaams Belang. Plus grave, en utilisant comme alibi pour justifier sa rencontre avec Jean-Marie Le Pen, la présence d'un responsable du PTB comme orateur dans le même club, le ministre de l'Intérieur ment. Kris Merckx nie avoir jamais été invité du VNDK.

En savoir plus sur:

Nos partenaires