ISPPC : Fraude sociale chez les mandataires ?

22/05/17 à 14:56 - Mise à jour à 29/05/17 à 13:50

Source: Le Vif

Depuis près de 10 ans, le président et les vice-présidents de l'ISPPC touchent, en plus de leur rémunération, une indemnité mensuelle. Ces "frais forfaitaires" sont censés couvrir, notamment, leurs dépenses de déplacement, leurs frais de restauration. Le président perçoit près de 11 000 euros par an. Des voix dénoncent une "fraude sociale" pour contourner le plafond des rémunérations. Trois vice-présidents ont demandé en février de ne plus recevoir cet "extra".

Ça tangue à l'ISPPC. Philippe Lejeune, le directeur des hôpitaux de l'intercommunale de santé publique en pays de Charleroi a été démis de ses fonctions. Un manager de crise a été envoyé par le gouvernement Wallon. Entre les doubles jetons de présence indûment perçus par les administrateurs, les allégations d'abus de bien sociaux, de non-respect de la loi sur les marchés publics, voire de corruption, l'ambiance est légèrement tendue dans le Hainaut.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires