"Il faut réintroduire l'amateurisme en politique"

03/06/16 à 15:39 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif/l'express

La démocratie participative : le thème est à la mode. A Mons, John Joos défend l'idée depuis belle lurette. Petite leçon de réforme politique. Pas sûr que ça plaira aux partis traditionnels.

Charles Michel en apôtre du référendum. Elio Di Rupo en homme sandwich pour une convention citoyenne rassemblant des personnes tirées au sort. La démocratie participative a soudain le vent en poupe, au moment où la contestation populaire, via les grèves générales ou le rejet des partis traditionnels, semble atteindre doucement un seuil critique. Le Premier ministre MR et le président du PS ont certainement visionné Demain, le documentaire événement de Cyril Dion et Mélanie Laurent qui démontre, par des expériences réussies, qu'une autre forme de démocratie est possible. A Paris, le mouvement alternatif Nuit Debout, éphémère ou durable, pourrait bien faire des petits au-delà de la frontière française. Bref, la démocratie participative est sortie du chapeau, comme une tentative d'apaiser les foules.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires