Hausse de 42% des accidents dus aux routes dangereuses

22/07/10 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

Source: Le Vif

Le nombre d'accidents dus aux routes belges peu sûres a augmenté de 42%, selon la nouvelle carte des risques diffusée jeudi par l'organisation de mobilité Touring. Malgré la diminution constatée ces dernières années, le nombre de routes à haut risque repart à la hausse.

Hausse de 42% des accidents dus aux routes dangereuses

© Belga

"Le nombre de routes à haut risque est passé de 9 à 12. Le nombre d'accidents mortels et/ou avec blessés graves à cause d'une mauvaise infrastructure routière a également connu une augmentation, passant de 180 en 2007 à 256 en 2008", précise Touring.

Malgré le fait que le réseau routier belge soit l'un des plus sûrs d'Europe, Touring constate à nouveau une évolution négative. "Cette constatation prouve une fois de plus la nécessité d'investissements dans une infrastructure routière sûre. Trop de collisions contre des obstacles (40%) ont encore une issue fatale".

Il faut rendre les routes "indulgentes", estime l'organisation. "Des mesures simples doivent être prises, telles que l'installation de glissières de sécurité, de bermes centrales, de ronds-points au lieu de feux, ou encore en créant des carrefours clairement aménagés".

Touring se réjouit malgré tout de la création du Conseil Supérieur Wallon de la Sécurité Routière, sur initiative du ministre Lutgen, "qui deviendra une excellente plate-forme de travail".

Parmi les routes noires pointées par l'organisation figurent notamment la N617 à Liège, la N586 près de Nivelles, la N96 près de Dinant et la N50 près de Tournai. Touring a testé 4.000 kilomètres de routes régionales et autoroutes. 248 tronçons similaires d'environ 20 kilomètres ont été évalués.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires