Grève prévue jeudi, Van Quickenborne espérait "un peu plus de compréhension"

19/12/11 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Le Vif

Une grève générale, organisée en front commun syndical, se déroulera jeudi dans le secteur public. Le ministre des Pensions, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), espérait "un peu plus de compréhension".

Grève prévue jeudi, Van Quickenborne espérait "un peu plus de compréhension"

© Image Globe/BRUNO FAHY

Le syndicat socialiste CGSP avait déjà prévenu vendredi que des actions seraient menées si Vincent Van Quickenborne ne donnait pas un signal positif. Le secrétaire général, Chris Reniers, a déclaré ce lundi que le ministre n'avait fait aucun effort pour parvenir à une concertation. "Les personnes sur le terrain sont inquiètes, elles ne savent pas où elles en sont", a-t-on souligné.

Ce lundi soir, le front commun syndical a donc décidé d'organiser une grève générale au sein des services publics jeudi pour protester contre les projets de réforme des pensions du ministre Vincent Van Quickenborne (Open Vld). Selon les syndicats, le ministre ne veut pas organiser de concertation et les mesures proposées sont "inacceptables".

"Mépris à l'égard de la concertation sociale"

D'après Chris Reniers du syndicat socialiste CGSP, la grève sera très visible et bien suivie, même s'il est difficile de planifier des actions en trois jours. "Le ministre veut absolument faire voter les textes jeudi au parlement. Le mépris à l'égard du secteur public et la concertation sociale dans son ensemble est grande", soulignent les syndicats dans un communiqué.

Van Quickenborne dément l'absence de concertation

"Une invitation à une concertation a été envoyée, la semaine dernière déjà", a assuré M. Van Quickenborne (Open Vld). En ce qui concerne le secteur public, la concertation est fixée à jeudi - le jour où le parlement doit voter les mesures proposées par le ministre.

"Quel est encore le sens" d'une telle concertation, s'est demandé Chris Reniers, de la branche flamande du syndicat socialiste CGSP.

M. Van Quickenborne a déploré la menace de grève. "La concertation est encore en cours", a-t-il souligné, assurant qu'elle avait eu lieu sur les mesures transitoires et que l'on pouvait encore discuter des arrêtés royaux d'exécutions.

Le Premier ministre Elio Di Rupo doit rencontrer mardi les représentants patronaux et l'ensemble des partenaires sociaux se voient mercredi, date du prochain conseil ministériel restreint.

La grève générale touchera tous les départements des services publics, notamment les transports en commun, bpost, les pompiers et les différentes administrations publiques. Les syndicats dans l'enseignement se sont montrés solidaires, déclare Chris Reniers. On ignore pour l'instant l'étendue des perturbations

Levif.be avec Belga

Nos partenaires