Gagnez-vous plus ou moins que le salaire moyen ?

17/09/15 à 12:44 - Mise à jour à 14:30

Source: Belga

Le SPF Économie a établi le montant du salaire moyen. L'écart salarial entre les femmes et les hommes reste important.

Gagnez-vous plus ou moins que le salaire moyen ?

© iStock

En 2013, un travailleur occupé à temps plein gagnait en moyenne 3.300 euros brut par mois, ressort-il de chiffres publiés jeudi par le SPF Economie. L'écart salarial entre les femmes et les hommes restait important, puisqu'il était en moyenne de 7% pour les temps pleins et grimpait jusqu'à 20% pour les temps partiels.

La moyenne de 3.300 euros mensuels "surestime toutefois l'éventail salarial réel", nuance le SPF Economie. En effet, 10% des salariés gagnent moins de 2.049, tandis qu'à l'autre extrémité, 10% des travailleurs perçoivent un salaire supérieur à 5.038 euros. "Si l'on répartit tous les travailleurs en classes salariales de 250 euros, il apparaît clairement que la plupart des salariés gagnent un salaire mensuel qui se situe entre 2.000 et 3.000 euros brut par mois."

Parmi les professions les mieux rémunérées, les directeurs de grandes entreprises arrivent encore en tête avec un salaire mensuel moyen de 9.018 euros, suivis des directeurs et cadres de direction, technologies de l'information et des communications (6.863 euros) et les managers de services administratifs (6.658 euros).

Avec un revenu de 2.129 euros brut, les serveurs et barmen se situent en queue de peloton, rapidement succédés par les coiffeurs et esthéticiens (2.147 euros) et les agents d'entretien et aides de ménage (2.172 euros).

L'industrie pétrochimique reste le secteur avec les plus hautes rémunérations, avec une moyenne de 5.039 euros. "Le revenu moyen dans ce secteur dépasse de 53% la moyenne nationale. Les agences de consultance (4.629 euros) et la branche informatique (4.304 euros) complètent le top trois des activités économiques les plus rémunératrices." A contrario, les travailleurs de l'Horeca connaissent les plus bas salaires, un travailleur d'un café ou d'un restaurant gagnant par mois 28% de moins que la moyenne nationale.

Outre les secteurs et professions, d'autres critères jouent un rôle important dans les différences salariales. C'est notamment le cas de l'âge. "C'est davantage le cas chez les employés que chez les ouvriers. Les employés de 60 ans et plus gagnent ainsi presque trois fois plus que les employés de moins de 20 ans", précise le SPF.

De même, le sexe a son importance et l'écart salarial entre les femmes et les hommes reste conséquent. La gent féminine touche en moyenne 7% de moins pour un travail à temps plein. "De plus, ces chiffres sous-estiment le handicap salarial réel. En effet, les femmes travaillent plus souvent à temps partiel, ce qui a un impact sur le salaire. Si l'on tient compte des salariés occupés à temps partiel, l'écart salarial entre les femmes et les hommes grimpe en effet à 20%", souligne le SPF.

Sans surprise, les détenteurs d'un diplôme du supérieur gagnent mieux leur vie que le Belge moyen. Une personne quittant l'école avec le seul diplôme de l'enseignement secondaire inférieur touchera 20% de moins que la moyenne nationale. A l'inverse, "les titulaires d'un bachelier professionnel gagnent 8% de plus que le Belge moyen tandis que l'avantage salarial des titulaires d'un master grimpe à 56%".

Enfin, c'est dans la capitale que sont versés les salaires les plus attractifs. Un salarié employé à Bruxelles gagne en effet 16% de plus que la moyenne nationale. Les arrondissements voisins de Nivelles et de Hal-Vilvorde offrent également des perspectives financières intéressantes. A l'opposé, les arrondissements de Dinant, Furnes, Marche-en-Famenne, Bastogne et Thuin sont ceux connaissant les plus basses rémunérations.

Nos partenaires