Fin du Thalys wallon?

08/11/12 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Source: Le Vif

Plus long, plus lent, plus cher ! C'est désormais, et jusque fin mars, le service Thalys vers Paris proposé aux Wallons.

Fin du Thalys wallon?

© Image Globe

La liaison matinale Namur-Charleroi-Mons-Paris et le retour vespéral seront supprimés du 12 novembre 2012 à fin mars 2013, et les voyageurs devront débourser un supplément pour le détour qui leur est imposé via Bruxelles. Soit 20 euros de plus par exemple pour un Namur-Paris en semi-flex (de 49 à 69 euros).

Chez Thalys, cet "allègement temporaire de l'offre" est expliqué par la nécessité de faire le "grand entretien" des 26 rames qui sont, il est vrai, de plus en plus sollicitées vers les Pays-Bas ou l'Allemagne. La Wallonie, une fois de plus parent pauvre de la SNCB, paie, selon le ministre wallon de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo), "le mauvais entretien par la société Thalys de son matériel".

"Nous n'avons pas l'intention de supprimer la dorsale wallonne" dont le taux d'occupation n'est que "légèrement inférieur" à celui du Bruxelles-Paris, assure toutefois Michel Jadot, président de Thalys. La fermeture de cinq mois s'ajoute pourtant à celles qui sont déjà intervenues de mi-juillet à fin août l'été dernier, et en septembre 2011. Pas de quoi inquiéter le ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette (PS), qui "déplore et prend acte", mais qui sera peut-être plus combatif une fois devenu bourgmestre de Charleroi, avec à ses côtés le bourgmestre "empêché" de Mons et sa gare Calatrava à 200 millions d'euros ?

M.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires