Fin des bus verts aux Tec et à la Stib

29/12/11 à 07:35 - Mise à jour à 07:35

Source: Le Vif

Les sociétés de transport en commun Tec et Stib renoncent aux bus verts, rapporte ce jeudi L'Echo. La Société régionale wallonne du transport (SRWT) estime que ses véhicules au bioéthanol consomment trop de carburant et tombent trop souvent panne.

Fin des bus verts aux Tec et à la Stib

© BELGA

La Stib, quant à elle, ne remplacera pas ses bus au gaz naturel arrivés en fin de vie, le gouvernement bruxellois ayant renoncé à assurer leur surcoût.

Les trois bus au bioéthanol qui circulent sur le réseau des Tec Namur avaient été acquis par la SRWT en 2009 pour 700.000 euros, soit un surcoût de 30% par rapport aux bus diesel. Ils ne seront cependant pas perdus, puisqu'il est possible de les reconfigurer pour qu'ils roulent au diesel classique.

Du côté de la Stib, les 20 bus au gaz naturel ont été retirés de la circulation en mars 2010 après 17 années de service. Le contrat de gestion, arrivé à expiration cette année, prévoyait l'acquisition de 70 bus similaires. Mais le gouvernement bruxellois, qui devait en assurer le surcoût, a renoncé en raison de la crise et des difficultés budgétaires.

La SRWT n'abandonne pas pour autant les bus verts, puisqu'elle poursuit sa collaboration avec la société Green Propulsion pour la mise en service d'un bus hybride diesel-électrique pour début 2012.

La Stib, quant à elle, espère intégrer des bus verts dans une future commande, après 2013.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires