Fête du roi : séance d'hommage au parlement sur le thème des relations intergénérationnelles

16/11/12 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Le Vif

"Personne n'est tout à fait jeune après 40 ans mais on peut être irrésistible à tout âge". Le Premier ministre Elio Di Rupo a choisi cette citation de Coco Chanel pour conclure son discours lors de la séance organisée à la Chambre à l'occasion de la fête du roi et dont le thème était celui des relations intergénérationnelles.

Fête du roi : séance d'hommage au parlement sur le thème des relations intergénérationnelles

© Image Globe

La séance s'est déroulée en présence des trois enfants du roi, la princesse Astrid et les princes Philippe et Laurent, et de leurs conjoints ainsi que de nombreuses personnalités et des représentants d'associations actives dans le domaine des relations intergénérationnelles.

Dans leur discours, les présidents de la Chambre et du Sénat, André Flahaut et Sabine de Bethune, ainsi que le Premier ministre Elio Di Rupo ont disserté sur ce thème.

Le Premier ministre a aussi rendu hommage au rôle essentiel du roi dans les moments difficiles que le pays a connus récemment et l'a remercié pour le doigté avec lequel il exerce quotidiennement ses fonctions.

Il a rappelé combien le roi est attaché à la protection des plus vulnérables, qu'il s'agisse des personnes âgées, d'enfants, de malades, de moins valides ou de victimes de la crise économique. "Ses discours à la Nation sont toujours empreints d'un profond humanisme".

"Pour Albert II, chaque citoyen de notre pays, quelle que soit sa fortune, ses origines, sa situation de santé, sa langue, son genre, sa couleur de peau ou son orientation sexuelle, doit avoir droit au respect. Il n'hésite pas à nous le rappeler avec conviction, même si parfois son discours étonne par la force de ses convictions", a encore dit le premier ministre.

Elio Di Rupo a aussi fait une courte allusion aux discussions budgétaires en cours. Il a rappelé que l'assainissement des finances de l'Etat est "une condition sine qua non de la viabilité de notre modèle social".

"Nous devons tous en être conscients: lorsque nous prenons des mesures difficiles, c'est aussi pour garantir notre système de protection sociale et donc la dignité et le confort de vie des citoyens", a-t-il ajouté. Des citoyens ont ensuite apporté des témoignages de projets de solidarité entre les générations.

La séance s'est clôturée par une Brabançonne chantée en trois langues par la chorale Les petits chanteurs du Collège Saint-Pierre d'Uccle. Les Musiques royales des Guides et de la Force aérienne ont assuré l'animation musicale.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires