Fadila Laanan négocie de nouvelles propositions avec les artistes

21/11/12 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Le Vif

La ministre de la Culture Fadila Laanan reconnait qu'elle a fait une erreur sur la coupe budgétaire culturelle. Ce mardi, les artistes sont venus manifester devant son cabinet contre le projet réduisant de 45% des aides allouées à la commission d'aide aux projets théâtraux (CAPT).

Fadila Laanan négocie de nouvelles propositions avec les artistes

© Violaine Krebs

Le mouvement de protestation, a été lancé par Conseildead, un groupe d'artistes créé dans l'urgence pour s'opposer à ce que les restrictions budgétaires 2013 soient essentiellement faites dans les aides à la création servant principalement à rémunérer les créatifs des domaines de la musique, de la danse et du théâtre.

La manifestation a rassemblé plusieurs centaines de personnes devant le cabinet de la ministre de la Culture. Conseildead a voulu montrer des créateurs artistiques en deuil. Durant la manifestation, les artistes ont mis en scène un enterrement "fictif" symbolisant la mort de la création. Corbillard, musique d'enterrement et cercueil avec une couronne de fleurs muni d'un bandeau "création", tout était réuni pour dénoncer la colère des employés du spectacle. La "cérémonie" invitait les personnes présentes à venir se recueillir sur le cercueil en lançant des confettis noirs en signe de protestation.

"Les projets financés par les aides ne concernent pas seulement les jeunes artistes professionnels sortant de l'école", explique Monica Gomez, co-directrice du théâtre la balsamine à Bruxelles. "A travers cette mesure, toutes les professions liées au monde du spectacle vont être touchées. Ces aides permettent de financer le coût des répétitions, des décors, des costumes et de la mise en scène. C'est la qualité des représentations même qui est en jeu et au-delà de l'avenir du théâtre en général", affirme-t-elle.

70 % de la création artistique dépend de cette aide

Sabine Durand, metteur en scène, bénéficie de la CAPT. Pour elle, cette aide est un des seuls moyens de mener à terme les nouveaux projets. "Certains spectacles n'aurait jamais pu exister sans son intervention. Si cette aide est supprimée, je dois dire adieu à 5 projets sur l'année, c'est une part énorme de ce que nous proposons", explique-t-elle.

Après avoir reçu les organisateurs du rassemblement hier après-midi, Fadila Laanan a proposé de nouvelles restrictions. Une rencontre tendue selon Antoine Laubin, porte-parole de Conseildead : "Fadila Laanan reconnait son erreur mais ne remet pas en cause les économies que le gouvernement lui demande de faire".

La nouvelle proposition de la ministre consiste à maintenir le budget alloué en 2012 pour les aides aux projets théâtraux, c'est à dire 1,13 milions d'euros par an. La création artistique ne serait donc pas touchée et les salaires découlant de ces projets non plus, mais la ministre propose de réaliser des économies dans d'autres domaines liés au spectacle comme la production culturelle ou les décors. Pour ce faire, elle demande au Conseil de l'art dramatique et au CAPT de se réunir et de déterminer quels secteurs pourraient être amenés à diminuer leurs aides. Au total, elle demande un effort de 430 000 euros aux instances chargées de répartir le budget initial. Une proposition qui ne fait que déplacer le problème, selon Antoine Laubin.

Violaine Krebs (stg)

Nos partenaires