Elke Sleurs (N-VA), travail de cancre

26/11/14 à 13:57 - Mise à jour à 14:11

Source: Le Vif

Grossières fautes d'orthographe et de grammaire, constructions de phrases catastrophiques à toutes les pages : la version française de la note de politique de la N-VA Elke Sleurs, secrétaire d'État aux Personnes handicapées, est une honte au bon usage de la langue de Molière et au respect des institutions. Le pire ? On ne s'arrête même plus à cela...

Elke Sleurs (N-VA), travail de cancre

Elke Sleurs, secrétaire d'État aux Personnes handicapées (N-VA). © Belga

C'est entendu. On ne demandait pas à Elke Sleurs de rédiger un morceau de littérature. On n'attend pas de la secrétaire d'État N-VA qu'elle se prépare à concourir à la prochaine dictée du Balfroid. Bien sûr, on exige d'elle qu'elle aille à l'essentiel. Mais on espère de tout coeur que le fond de sa politique en faveur des personnes handicapées ne soit pas à la hauteur de sa forme. Sinon, c'est très mal parti.

Tout de même ! Une note de politique générale pensée, travaillée et visée par un cabinet ministériel fédéral, un document gouvernemental supposé relu et corrigé avant d'être officiellement transmis à la Chambre et voué à figurer dans les archives parlementaires pour la postérité, méritait mieux qu'une copie mal torchée qui défie les règles les plus élémentaires de la langue française.

Sept pages bien tassées pour résumer une vision politique. Mais ce n'est pas cela qui finit par accrocher le regard. En mauvais français dans le texte :

Page 3 :

"Comme habituel, la surveillance est assurée par le ministère des Affaires étrangères (...)"

" (...) les recommandations vont être débordant et assignés et discute aussi comment la suivi sera assuré. Le mécanisme de coordination mis en place par la SPF Sécurité Sociale, ce sera d'assurer la coordination du fond (..)"

" (...) je consulterai mes collègues qui sont compétent en la matière (...)

Page 4 :

"Je souhaite mener une politique coordonné et cohérente en la matière"

"De cette façon, le principe "Handistreaming" perpétue."

"Cette loi est devenu datée et, bien que dans la législature précédente l'intention était de le réformer, il n'est pas arrivé."

"Je vais analyser la contribution des institutions donnée aux secrétaire d'État précédent et et se joindre à eux dans d'autres discussions visant à réformer la loi 1987."

"La réforme de la loi de 1987 et son exécution sera concentrer sur une simplification approfondie."

"Je pense plus précisément au thématiques du prix de l'amour et du prix du travail. Les règles actuel constituent un obstacle (...)."

Page 5 :

"Ces effets complexes, que sont difficiles à comprendre et par conséquent une forme de piège du chômage implicite, me paraissent pouvoir être enlevée que par une forte simplification de la réglementation."

"(...) j'efforcerai cette année et les suivantes (...) à une augmentation efficace et réelle des allocations aux personnes handicapées (...) donc nous avons tout d'abord donner la priorité aux bénéficiaires qui présentent le risque le plus élevé de la pauvreté."

"(...) l'emploi des personnes handicapées parfois nécessite un savoir-faire spécifique qui, par exemple, les accompagnateurs des ateliers protégés possèdent."

Page 6 :

"Les employeurs ne savent pas la législation antidiscrimination à l'egard des personnes handicapées ou ne réalise pas la signification précise. (...) je mets sur point un campagne d'information grand et clair aux employeurs. Autant nous allons surveiller où il y a des indications de non-conformité avec la loi (...)

Page 7 :

"Ce sera inclus comme une mise au point pour Les points de contact "handicap" politiques et administratives."

"Pas toutes les personnes handicapées connaissent les mécanismes de soutien qui sont disponibles (...) Pour s'assurer que chaque personne handicapée obtient ce qu'il a le droit sans beaucoup des inconvénients administratives (...)."

"Le réseau de fonctionnaires fédéraux de lutte contre la pauvreté (...) proposera un plan d'action et l'observera d'obtenir la réalisation du subvention des droits automatiques."

"Questions posées dans le rapportage sont : Est-ce que les données reçues ? Est-ce que les données efficacement traitées ? (...) Pour qui est l'échange de données n'est pas géré et comment nous pouvons atteindre ces personnes encore ?"

Page 8 :

"Des injustices, qui émergent dans l'évaluation, peuvent alors être adressée. Je demande au Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées d'élaboré une proposition."

Page 9 :

"41501 personnes ont été rattrapés en 2012 sur se garer illégalement en un emplacement réservé aux personnes handicapées (...) Non seulement les personnes sans carte de stationnement se garent en des emplacements réservés (...)

"Le nombre des cartes de stationnement qui expire, est 80% en raison du décès des titulaires (...) Je continuerai à viser sensibiliser les descendants et demanderai à la DG Han d'appliquer une procédure efficace de récupération. Cette collection devrait être fait avec respect pour le processus de deuil (...)"

"Je veux également étudier s'il y a un système dans lequel la carte de stationnement ne doit pas être retournée mais, par exemple, qu'on peut travailler avec un code à barres qui registre la validité (...)

Avis aux enseignants : un texte martyr à soumettre à leurs élèves fâchés avec le français est à leur disposition. Pour toute info : (www.lachambre.be - rubrique document - 588/21). A rougir au stylo sans modération.

En savoir plus sur:

Nos partenaires