Elio Di Rupo, le "préformateur"

09/07/10 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Le Vif

Elio Di Rupo, président du PS, a accepté sa mission de "préformateur" afin "d'assurer la transition" en vue de la formation du gouvernement. Il rencontrera les responsables de partis politiques dès le début de la semaine prochaine et travaillera "le plus souvent avec Bart De Wever".

Elio Di Rupo, le "préformateur"

© Belga

Hier après-midi, le roi a déchargé Bart De Wever de sa mission d'information en vue de la constitution du nouveau gouvernement. Dans la soirée, il a reçu, pendant près de trois heures, Elio Di Rupo et l'a chargé d'une "mission de préformation" du gouvernement.

Estimant sa mission accomplie, Bart De Wever a indiqué avoir constaté des points de convergence sur les trois volets qu'il a estimé essentiels en vue de la formation du gouvernement : le budget, l'institutionnel et le socio-économique.

Le président de la N-VA a toutefois estimé que toutes les conditions permettant de passer à la phase de formation du gouvernement n'étaient pas encore remplies. Il avait donc recommandé au chef de l'Etat de prendre une initiative permettant d'approfondir la phase de recherche des convergences.

Elio Di Rupo doit donc maintenant tenter de trouver un terrain d'entente entre les partis de la future coalition dans les trois grands domaines évoqués par Bart De Wever pour espérer passer à la phase suivante, la formation du gouvernement.

Ce ne sera pas une mince affaire pour le président de PS et cela s'annonce particulièrement difficile sur deux volets : le budgétaire et l'institutionnel. "Il reste des points extrêmement difficiles", avait d'ailleurs annoncé Bart De Wever hier alors qu'il terminait de lire sa déclaration à la Chambre.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires