Du changement dans les rangs socialistes à Bruxelles et à la Fédération

17/09/17 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Belga

La rentrée politique dans les parlements bruxellois et de la fédération Wallonie-Bruxelles sera synonyme de quelques changements liés à l'accession de Philippe Close au maïorat de la Ville de Bruxelles et au renforcement de règles internes en matière de limitation de cumul.

Du changement dans les rangs socialistes à Bruxelles et à la Fédération

Philippe Close. © Belga

Conformément à l'annonce qu'il avait faite dès sa désignation, à la tête de la Ville, Philippe Close (PS) ne siégera plus au parlement bruxellois où il était chef de groupe.

En tant que député, il sera remplacé par Kenza Yacoubi qui prêtera serment lors de la séance de rentrée, lundi matin.

Agée de 39 ans, Kenza Yacoubi est conseillère de l'action sociale à Molenbeek. Cette femme active depuis de nombreuses années dans le tissu associatif bruxellois s'investira au parlement bruxellois, notamment au sein de la commission de l'environnement. Mme Yacoubi entend y défendre "un projet de société plus juste, solidaire, écologique et démocratique, en collaboration avec les citoyens et la société civile", a-t-elle fait valoir à la veille de sa prestation de serment

Comme annoncé avant les vacances parlementaires, Caroline Désir prendra quant à elle la relève à la tête du groupe PS au Parlement régional.

Elle laissera par conséquent sa place de députée à la Fédération Wallonie-Bruxelles à Véronique Jamoule qui a déjà siégé au sein de cet hémicycle lors de la législature de 2004-2009. Celle-ci continuera le travail de Caroline Désir au sein de la commission de l'enseignement, matière pour laquelle elle affiche une expertise accrue. Mme Jamoule a notamment été la collaboratrice en charge de l'enseignement au sein du cabinet du ministre-président Rudy Demotte.

Nos partenaires