Dour : les résultats des contrôles de stupéfiants interpellent

19/07/15 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Belga

La police fédérale a dressé dimanche à la mi-journée un premier bilan des opérations de contrôle menées à l'occasion du Dour Music Festival 2015. La police parle de résultats "interpellants" au niveau des contrôles de stupéfiants. Trente-six dealers ont été interceptés, dont un en possession de 250 pilules XTC.

Alors que le Dour Festival ne se terminera que dans la nuit de dimanche à lundi, la police fédérale, qui évoque déjà une édition record de l'événement, a dressé dimanche un premier bilan des opérations de contrôles menées depuis mercredi. Pour les autorités policières, le bilan des actions anti-drogue interpelle. Les contrôles de drogue ont été particulièrement appuyés au Dour Festival 2015. Au total, 192 policiers ont été requis pour les opérations de lutte contre le deal et la détention de produits stupéfiants, tant sur les axes conduisant au site du festival, que le site lui-même. Les résultats globalisés de ces contrôles sont, pour la police, interpellants. Les saisies réalisées portent sur 2,758 kilos de cannabis, 1.308 pilules XTC, 22 pilules LSD, 136 grammes MDMA, 83,6 grammes de cocaïne, 335 grammes de speed, 14 grammes de champignons hallucinogènes, 2 grammes d'héroïne, 30 grammes de résine de cannabis, 42 grammes de Kétamine, 690 timbres LSD, 10 grammes d'amphétamines et 9 grammes de Salvia Divinorium. Trente-six dealers ont été interpellés, dont 33 sur le site du festival. Des procédures judiciaires ont été initiées pour chaque situation de deal, avec saisie des produits stupéfiants, de GSM et d'argent. Un dealer en possession de 250 pilules XTC a été interpellé lors d'un contrôle de routine. Quelque 256 procès-verbaux de détention de produits stupéfiants ont également été rédigés et 51 retraits de permis de conduire de 15 jours ont été décernés à l'occasion de contrôles de roulage. La police a souligné "que le dispositif policier pour l'organisation de contrôles sera renforcé pour les prochaines éditions" et qu'une "stratégie devra être mise en place avec l'organisateur, les autorités ainsi que les partenaires afin de pouvoir appréhender de manière plus globale la problématique de la vente et détention de produits stupéfiants lors du festival". Sur le plan de la mobilité, le bilan de la police n'indique pas de problèmes majeurs, à l'exception de mercredi dans le courant de la journée lorsque les festivaliers ont convergé en masse de l'autoroute E19, occasionnant de longues files vers le site du rendez-vous musical. Aucun problème important de sécurité grave n'est à déplorer, selon la police fédérale qui annonce cependant 14 arrestations administratives et plusieurs interventions pour coups et blessures ou autres problèmes sur le site. Une interpellation en flagrant délit de 4 jeunes Français originaires de Paris a également été effectuée dans la nuit du 17 au 18 juillet pour des vols de GSM. Douze téléphones portables ont pu être retrouvés. Les auteurs ont été présentés auprès du Parquet. Quelque 100 policiers ont été engagés chaque jour sur le site du festival depuis mercredi et jusqu'au 20 juillet, auxquels s'ajoutent les policiers mobilisés dans les dispositifs de contrôles spécifiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires