Dispositif policier UNEUS contre l'insécurité urbaine

13/09/13 à 15:49 - Mise à jour à 15:49

Source: Le Vif

Le bourgmestre de Saint-Gilles Charles Picqué (PS), a signé, vendredi, à 9 heures, à l'hôtel communal, une convention de partenariat avec le parquet de Bruxelles, la zone de police "Midi" et la police fédérale pour encadrer le dispositif UNEUS (Union pour un Environnement Urbain Sécurisé).

Dispositif policier UNEUS contre l'insécurité urbaine

© Image Globe

Ce projet pilote, unique en Belgique, s'étend sur près de la moitié du territoire communal, entre la gare du midi et la Barrière de Saint-Gilles. Il consiste à lutter contre le sentiment d'insécurité par une approche intégrale, qui s'attaque à tous les aspects de la problématique rencontrée, et intégrée, en mobilisant l'ensemble des acteurs concernés. Les faits de délinquance ainsi que les phénomènes de malpropreté seront ainsi visés.

Uneus sera opérationnel au niveau judiciaire dès le 1er janvier prochain. Pour le porte-parole du parquet de Bruxelles Jean-Marc Meilleur, il s'agit d'une "petite révolution dans l'approche du rôle du parquet" qui contribuera à "offrir au citoyen une ville sûre". La mise en place de la cellule UNEUS a déjà permis une baisse de la criminalité de près de 45% en moins d'un an. La criminalité de rue avec violence est ainsi passée, dans le secteur Uneus, de 442 faits en 2011-2012 à 236 faits en 2012-2013.

"Régler les problèmes de sécurité par des interventions policières massives est fonctionnel pour des événements de grande ampleur, estime Charles Picqué. Avec la réforme Octopus qui a créé les grandes zones de police en 1998, les policiers se sont professionnalisés. Aujourd'hui, il est important de développer également une police de proximité sur le terrain au quotidien."

Nos partenaires