Di Rupo oppose le travail des journalistes au nord et au sud du pays

22/12/10 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Le Vif

Elio Di Rupo oppose l'attitude des journalistes flamands et francophones. Les premiers seraient militants tandis que les seconds seraient professionnels.

Di Rupo oppose le travail des journalistes au nord et au sud du pays

© Belga

Le président du PS oppose, dans un entretien à Sud Presse, un "militantisme autonomiste de politiques et journalistes au nord du pays" à une "attitude professionnelle" des journalistes du sud du pays.

Selon Elio Di Rupo, "les schémas classiques du raisonnable sont mis à l'épreuve" dans les rapports avec la N-VA, "et on ne pourra pas continuer comme cela encore longtemps". "En fait, nous nous trouvons face à un double phénomène: un militantisme autonomiste de politiques et de journalistes dans le nord du pays, alors que dans le sud du pays, les journalistes ont une attitude professionnelle qui leur permet de distinguer le vrai du faux", estime le président du PS.

Bart De Wever pense l'inverse


Interrogé sur le fait que le président de la N-VA Bart De Wever tient le même raisonnement, mais en sens inverse, Elio Di Rupo juge que "la différence entre nous, c'est que M. De Wever s'exprime en des termes qui relèvent de la propagande, alors que ce que je dis peut être prouvé".

Ces commentaires du vainqueur des élections au sud du pays sortent dans la presse francophone le jour même où Le Soir relève, dans l'hebdomadaire Humo, des propos du vainqueur des élections au nord du paysopposant une culture latine qui tolérerait que l'autorité s'attribue des prébendes à une Flandre qui ne laisserait pas passer cela.

Ces sorties médiatiques arrivent également le lendemain de l'appel de 350 artistes et intellectuels francophones en faveur du dialogue et contre le nationalisme, lui-même écho d'un appel similaire lancé par des personnalités flamandes en octobre.

Di Rupo n'a pas "voulu remettre en cause le professionnalisme" des journalistes

Le président du Parti socialiste est revenu sur ses propos. "Il est évident que jamais je n'ai voulu remettre en cause le professionnalisme des journalistes du Nord comme du Sud", a assuré M. Di Rupo sur son compte Twitter, où ses propos où suscité un nombre important de réactions courroucées, de la part de journalistes et commentateurs flamands notamment.

"C'est la fin de l'année, les congés seront bénéfiques à tout le monde", a ajouté M. Di Rupo dans un second message, rédigé en néerlandais cette fois, visiblement soucieux d'apaiser la polémique naissante au nord du pays suite à ses déclarations.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires