Deux enfants battus à mort à Alost: une faute de la police ?

29/08/11 à 08:50 - Mise à jour à 08:50

Source: Le Vif

Le parquet de Termonde a ouvert une enquête sur une intervention policière préalable à celle qui a mené à la découverte, vendredi après-midi, des corps de deux enfants de 7 et 8 ans battus à mort dans leur appartement familial à Alost, mais "rien n'indique actuellement que des fautes ont été commises" par les policiers, a-t-il souligné.

Deux enfants battus à mort à Alost: une faute de la police ?

© Image Globe / NICOLAS MAETERLINCK

Dans la nuit de jeudi à vendredi, six agents de la police locale d'Alost se sont rendus sur les lieux du drame à l'appel du voisinage qui se plaignait de tapage nocturne, a expliqué le porte-parole du parquet, Renzo Ottoy.

"Sur le temps que les policiers étaient sur place, à l'entrée de l'habitation, ils disent n'avoir constaté aucune situation dangereuse. Vu que le motif des appels, à savoir tapage nocturne, avait cessé, ils ont jugé qu'il n'y avait plus de raison d'entrer 'manu militari' dans cette habitation privée", a expliqué le représentant du ministère public.

Toutefois, le parquet a ouvert une "enquête autonome indépendante" sur d'éventuelles fautes commises lors de cette intervention, "comme il est de mise dans de telles situations".

"Mais selon les informations obtenues jusqu'ici, il n'existe aucune indication selon laquelle des fautes policières ont été commises, pas plus qu'il n'existe - comme cela a été suggéré par d'aucuns - de motif raciste pour lequel il n'y a pas eu de perquisition", a ajouté le parquet.

La mère des deux enfants, une Néerlandaise de 30 ans née en Angola, est inculpée de double infanticide et incarcérée à la prison de Bruges.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires