Des riverains attaquent le CEO de Brussels Airport pour des "manoeuvres frauduleuses"

30/10/17 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Belga

L'avocat Philippe Vanlangendonck, qui représente plusieurs riverains de l'aéroport de Zaventem, a annoncé lundi, en marge d'une conférence de presse de plusieurs associations, l'extension au CEO Arnaud Feist d'une plainte déposée contre X, Brussels Airport Company, Belgocontrol et l'Etat belge. Ils dénoncent des manoeuvres frauduleuses pour faire voler illégalement de nuit un avion cargo de DHL.

Des riverains attaquent le CEO de Brussels Airport pour des "manoeuvres frauduleuses"

Arnaud Feist © Belga

Le 27 février, une plainte a été déposée par plusieurs riverains du chef de coalition de fonctionnaires, violation de la loi et autres infractions à charge de X, Brussels Airport Company, Belgocontrol et l'Etat belge, représenté par le SPF Mobilité et Transports.

Elle avait été étendue une première fois le 22 mars contre X du chef de violation délibérée de la loi et coalition de fonctionnaires par le non-respect des normes de bruit environnementales de la Région de Bruxelles-Capitale.

L'article 34 prévoit que le "titulaire respecte et fait respecter, dans le cadre de son exploitation de l'aéroport de Bruxelles-National, les normes acoustiques arrêtées par la Région de Bruxelles-Capitale et la Région flamande, après concertation avec l'Etat fédéral", a rappelé l'avocat.

La nouvelle extension, déposée le 27 octobre, vise cette fois "les manoeuvres frauduleuses du CEO Arnaud Feist et X pour faire voler illégalement de nuit l'avion cargo DHL (de type) Boeing 777".

"Il est rare d'aller au pénal, mais la loi doit être respectée", martèle Me Vanlangendonck. "L'avion en question a un certificat de bruit établi en fonction de sa charge totale (QC) de 11 ou 12, alors que la limite de nuit est de 8. Il dispose d'une dérogation de la Direction générale du Transport aérien (DGTA) parce qu'il ne serait pas chargé à 100%. C'est une violation flagrante de l'Arrêté royal. L'instruction a aussi pour objectif d'obtenir les chiffres réels, qui doivent être accessibles à toutes les parties", a-t-il ajouté.

Nos partenaires