Des dizaines de médecins-conseils ont indûment empoché des primes Inami

05/02/15 à 10:55 - Mise à jour à 10:55

Source: Belga

Des dizaines de médecins employés à temps plein par une mutualité et n'ayant donc pas droit aux avantages sociaux octroyés par l'Inami aux médecins conventionnés introduisent malgré tout chaque année des formulaires de demande en ce sens, révèle le Journal du Médecin dans son édition de vendredi.

Des dizaines de médecins-conseils ont indûment empoché des primes Inami

© iStock

L'Inami, qui octroyait jusqu'il y a peu les avantages sociaux sur base d'une déclaration sur l'honneur, n'effectuait alors pas de contrôle et versait les primes via des paiements automatiques.

De nombreux médecins-conseils auraient ainsi fraudé l'institut national d'assurance maladie et indûment empoché des primes destinées aux médecins généralistes ou spécialistes exerçant une activité médicale au sein d'un cabinet ou en solo. Cette prime est de 4.505 euros en 2015.

En déclarant sur l'honneur avoir adhéré à l'accord médico-mut, les médecins employés par un organisme assureur se rendent coupable de fausse déclaration et s'approprient également indûment une rente ou un supplément de pension. La ministre de la Santé publique Maggie De Block reconnaît l'existence du problème, qui sera abordé lundi en Commission médico-mut.

Selon elle, 14% des 335 médecins-conseils identifiés par l'institut national ont introduit des formulaires de demande de prime en 2014 et 2013. Cela représente un montant annuel de l'ordre de 175.000 euros, selon le Journal du Médecin.

Depuis 2014, les médecins doivent atteindre un seuil d'activité déterminé pour pouvoir bénéficier du statut social, et des dispositions ont été prises pour prévenir les cas similaires à l'avenir, indique la ministre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires