De Wever : un "fossé profond entre deux démocraties"

25/05/14 à 20:23 - Mise à jour à 20:23

Source: Le Vif

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a, fort de sa victoire, fait connaître dimanche sa volonté de trouver "le plus rapidement possible" des partenaires pour une "coalition forte" et "logique" pour la Flandre et s'est dit "volontiers prêt à prendre ses responsabilités pour voir ce qui est possible" au fédéral où il a fait le constat d'un "fossé" plus profond que jamais entre "deux démocraties, francophones et flamandes".

De Wever : un "fossé profond entre deux démocraties"

© Belga Image

M. De Wever a dit ne pas vouloir d'une longue crise car il faudra "aussi sauvegarder les intérêts flamands au niveau du fédéral", lors d'une déclaration en début de soirée au siège de son parti.

Il s'est félicité du large succès de la N-VA alors qu'un Flamand sur trois a voté pour les nationalistes malgré un climat de "violence" visant sa formation. "Vicit vim virtus", a-t-il lancé en latin car selon lui "le courage a vaincu la violence". "Certains voulaient éviter que la Flandre choisisse la voie du changement mais "les Flamands ont opté pour le changement", s'est réjoui Bart De Wever.

La N-VA a engrangé dimanche soir 33,4% des voix à l'occasion du scrutin régional flamand, sur base des résultats de la moitié des bureaux de vote. Le CD&V arrive deuxième, autour de l'objectif des 20% qu'il s'était fixé.

L'autre vainqueur du scrutin est Groen qui réalise une jolie percée. Le perdant incontestable au nord du pays est le Vlaams Belang qui perd quelque 9 points pour atterir à 6% des voix seulement.
En termes de sièges, la N-VA et le CD&V détiendraient plus de 70 des 124 sièges du Parlement flamand.

A Anvers, où la liste régionale était emmenée par Liesbeth Homans, les nationalistes flamands réalisent même 36% des voix, aux dépens du CD&V conduit par Kris Peeters qui perd un peu de terrain face à la N-VA.
Le sp.a enlève la troisième place du podium, avec 13,5%, en léger retrait (-1,8) par rapport à 2009. L'Open-Vld perd 3 points pour aboutir à quelque 12%.
Pour le Vlaams Belang, ce 25 mai restera certainement comme un jour noir. Le parti est en chute libre, cédant 9 points pour s'échouer à 6,1%, au-dessus toutefois du seuil électoral. Il est fort possible que le parti ne dispose plus d'aucun élu dans certaines provinces du nord du pays.
Groen en revanche gagne lui 2,6 points pour atteindre un score de 9,4%. A Anvers, les verts flamands sont même pointés à 10%, une véritable performance pour ce parti.

En savoir plus sur:

Nos partenaires