Luc Delfosse
Luc Delfosse
Auteur, journaliste
Opinion

26/03/15 à 08:45 - Mise à jour à 08:45

De Wever, le marchand de commerce de l'extrême droite

Raciste De Wever? Formellement non mais ne tournons pas autour du pot : c'est encore plus pervers.

De Wever, le marchand de commerce de l'extrême droite

Theo Francken, Steven Vandeput, Jan Jambon et Bart De Wever (N-VA) © Belga

Avec son prétendu "parler vrai", ce nouvel avatar du "bon sens" qui permettait naguère à quelques schnoks de la rue de la Loi de faire passer en douce les pires horreurs, le président de la N-VA est le nouveau passeur de l'indicible. Voyez comme il repousse sans cesse les frontières de l'infamie, comme il "libère" les paroles et les attitudes les plus odieuses, comme il sape tous les débats. En vérité, BDW prépare de main de maître le terrain pour ceux qui un jour, forcément, supplanteront en "audaces" celui qui, oscillant sans cesse entre provocation, manipulation et victimisation, leur trace un véritable boulevard de l'abject

L'extraordinaire sortie de Najat-Vallaud-Belkacem qualifiant Nicolas Sarkozy "d'imprésario" de l'extrême droite va en fait comme un gant au leader de la N-VA. On notera au passage que sa garde rapprochée, cette aimable chorale des Amis des vieux chanteurs à la Croix de fer, s'empresse de disqualifier tout qui oserait contester l'objectivité du chef en traitant le contestataire "d'hystérique", exactement à la façon des barons du FN. Cet adjectif suant le mépris est un autre poncif du personnel politique le plus réactionnaire. L'injure bourdonne encore dans les oreilles de tous celles et ceux qui ont mené les combats sur l'abolition de la peine de mort ou l'IVG.

Partager

Bart De Wever apparaît pour ce qu'il est : un déconstructeur méthodique du vivre ensemble

Six mois après la formation de ce que l'on appelle improprement "le gouvernement Michel" puisqu'il ne se passe pas un jour sans que l'on constate qui détient le vrai pouvoir au sein de cette coalition contre nature, Bart De Wever apparaît donc pour ce qu'il est : un déconstructeur méthodique du vivre ensemble.

C'est vrai pour ce pays qu'il sape de l'intérieur avec la complicité de partis que l'orgueil aveugle au point de ne plus voir comment le parti national-populiste qu'ils croient encadrer, ces innocents !, les manipule. C'est vrai pour cette société plurielle que la N-VA exècre, calomnie et nie. Comme elle exècre, calomnie et nie les "junkies" ou les "assistés", ces "éléments" les plus faibles, les plus pauvres, les plus "encombrants" qui siphonneraient le bel argent d'une clientèle électorale dont on ne cesse d'exacerber l'égoïsme et la morgue

"L'homme sot cherche les racines du brouillard", dit joliment un proverbe... berbère. De Wever n'est évidemment point sot. Mais il est à tout le moins en train de nous envaper dans un smog idéologique mortifère.

En savoir plus sur:

Nos partenaires