De Wever :"J'ai une pleine confiance en l'électeur flamand"

24/05/14 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Le Vif

"La N-VA veut apporter la reprise socio-économique et assurer cette reprise via le confédéralisme. Mais si nous voulons opérer ce revirement, cela doit se faire demain", a déclaré samedi à Planckendael son président Bart De Wever aux militants du premier parti de Flandre pour le dernier jour de campagne.

De Wever :"J'ai une pleine confiance en l'électeur flamand"

© Image Globe

Le bourgmestre d'Anvers a, à nouveau, dénoncé la culture de la peur utilisée par les autres forces politiques contre son parti mais a assuré avoir pleine confiance en l'électeur flamand.
Près de 7.000 militants de la N-VA se sont réunis une dernière fois samedi au parc animalier de Planckendael, où le parti a adopté un pingouin. "Nous profitons une dernière fois de l'attention médiatique, sans aucun doute. Mais c'est surtout aussi une journée pour nos enfants", a souligné la députée Liesbeth Homans.

"Nous avons souvent dû nous justifier ou nous défendre", a rappelé Bart De Wever, se référant à la culture de la peur utilisée par les autres forces politiques contre son parti. "Je peux vous assurer avec la main sur le coeur que nous ne laisserons personne sur le carreau. Je peux vous regarder droit dans les yeux: le futur sera meilleur. Faites nous confiance, nous ne la trahirons pas."

Le président de la N-VA a, une dernière fois, rappelé les principales propositions de son parti. "Oui, nos plans sont ambitieux", a-t-il dit. "Et oui, nous allons devoir économiser afin de pouvoir les réaliser. Mais chaque euro que nous économisons va vers les gens. Vers leurs emplois, leurs loyers, vers leur pouvoir d'achat et vers leurs pensions", a affirmé l'homme fort de la N-VA avant de demander à ses militants de "ne pas oublier d'aller voter demain". Le parti devra rester sur ses gardes, a enfin prévenu Liesbeth Homans. "Car s'ils le peuvent, les partis traditionnels rentreront de nouveau dans un gouvernement sans la N-VA."

En savoir plus sur:

Nos partenaires