Crise de la dioxine: des conséquences plus lourdes que prévu

13/04/15 à 21:42 - Mise à jour à 21:41

Source: Belga

La crise de la dioxine, en 1999, a eu des conséquences plus lourdes pour la santé publique que ce qu'on pensait jusqu'ici, a affirmé lundi soir le professeur Nik Van Larebeke (UGent et VUB) dans Terzake (VRT).

Crise de la dioxine: des conséquences plus lourdes que prévu

/ © Belga

On parle de 20.000 cas de cancer supplémentaires chez les femmes, 22.000 cas de diabète et 24.000 cas d'hypertension en plus, a conclu Nik Van Larebeke sur base d'études.

La crise de la dioxine a éclaté en 1999, après qu'il est apparu que de la dioxine, une substance toxique, s'était retrouvée dans la chaîne alimentaire. "J'ai toujours dit que cette crise de la dioxine a été une catastrophe pour la santé publique", a commenté Nik Van Larebeke, spécialiste des mécanismes de formation des cancers. La gravité de l'affaire "a été un petit peu étouffée, par certains hommes politiques tout du moins".

En savoir plus sur:

Nos partenaires