Création de l'Institut de développement des formations sur l'islam

11/10/16 à 18:51 - Mise à jour à 18:51

Source: Belga

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles approuvera mercredi un avant-projet de décret portant création d'un Institut de développement des formations sur l'islam en Fédération Wallonie-Bruxelles, une initiative jugée centrale pour l'émergence à terme d'un islam de Belgique.

Création de l'Institut de développement des formations sur l'islam

Jean-Claude Marcourt © BELGA

Cet institut aura pour mission de soutenir et de financer des formations à destination des imams, des professeurs de religion islamique, des conseillers moraux et des acteurs socioculturels.

Il n'organisera toutefois pas lui-même ces cursus, mais soutiendra, fédérera et complétera les organismes de formation déjà existants.

Dans cette optique, il devra travailler à la mise sur pied d'un baccalauréat en sciences religieuses et sociales ainsi qu'un master en théologie musulmane, de même qu'organiser une chaire interuniversitaire d'islamologie pratique visant une "analyse réflexive, critique de la pensée arabo-musulmane".

Cet institut aura aussi pour mission de réfléchir à la création d'une faculté de théologie musulmane en Belgique, éventuellement en concertation avec la Flandre.

Pour réaliser ses différentes missions, l'organe bénéficiera d'un budget annuel de 470.000 euros et de 2,3 équivalents temps-plein.

Sa mise en place sera pilotée par Andrea Réa et Françoise Tulkens, deux personnalités qui avaient dirigé il y a bientôt deux ans une commission chargée par le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, de faire une série de propositions pour stimuler l'émergence d'un islam de Belgique.

Le futur organe sera dirigé par un comité de direction composé de représentants du gouvernement, des universités et Hautes écoles ainsi que des membres de l'exécutif des musulmans (EMB) et le président de l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (ARES) où l'institut sera d'ailleurs logé.

Parallèlement, un comité scientifique formulera des propositions en matière de formations et de recherche.

Face à l'influence d'un islam radical généralement importé de l'étranger, la création de cet Institut vise à stimuler et soutenir chez nous l'émergence d'un islam de Belgique, à savoir un islam ancré dans son contexte territorial, linguistique, social et culturel en phase avec les normes fondamentales de la démocratie, dont l'égalité homme/femme, le respect des différentes orientations sexuelles, la liberté d'expression, etc.

Rédigé par le ministre Marcourt, ce projet de décret devrait être soumis prochainement à l'approbation du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre plus large des propositions formulées l'année passée par le groupe Réa-Tulkens.

Ainsi, des cours de français à destination des imams reconnus par l'EMB ont déjà été lancés avec le soutien financier de la FWB (20.000 euros).

Les universités (UCL-Saint-Louis-ULG-ULB) de la Fédération élaborent de leur côté des certificats interuniversitaires de formation continue sur l'islam.

Ces cours bénéficient ici aussi d'un soutien de la Fédération à hauteur de 150.000 euros au total, des montants qui devraient être débloqués rapidement.

Nos partenaires